Investir Dans 3 Trackers Sur L’eau, Une Ressource Indispensable Qui Se Raréfie

Investir dans des trackers sur l’eau peut-il se justifier en 2021? Alors que la population mondiale ne cesse d’augmenter, l’augmentation de la demande en eau potable risque de s’accentuer également, surtout dans les pays émergents.

C’est un fait : plus la démographie s’emballe, plus la demande en eau potable augmente. Certaines sociétés l’ont bien compris et proposent même parfois, en plus de l’assainissement de l’eau des nappes phréatiques ou des eaux usées, de transformer l’eau de mer en eau douce grâce une désalinisation.

Il est évidemment possible d’investir dans le secteur tout entier via des trackers sur l’eau. Cette méthode a le mérite, comme je le dis souvent, de diminuer le risque du choix d’actions individuelles en le diversifiant.

Les trackers sur l’eau

L&G Clean Water

  • ISN : IE00BK5BC891
  • Frais annuels : 0,49%
  • Composition du tracker
  • Type de réplication : physique
  • Politique de distribution : capitalisation

Cet ETF réplique l’indice Solactive Clean Water suit les entreprises qui sont activement engagées dans l’industrie internationale de l’eau propre grâce à la fourniture de services technologiques, numériques, d’ingénierie ou de services publics.

C’est le tracker le moins cher de cette liste mais c’est aussi celui qui possède la liquidité la plus réduite sur les marchés, avec seulement 31 millions d’euros d’actifs sous gestion. Mais en général, tant que ces actifs ne sont pas inférieurs à 10 millions d’euros, on peut considérer que le risque de délisting est assez réduit.

Les petits trackers qui ne rapportent pas assez d’argent à leur gestionnaire peuvent en effet parfois être liquidés (délistés). En règle générale, essayez d’éviter les ETFs dont l’encours est de moins de 20 millions d’euros pour minimiser les chances d’une liquidation. Si cela vous arrive, sachez que l’émetteur vous remboursera la valeur liquidative du tracker, c’est-à-dire la valeur totale des actions qui composent son panier. En principe, si le gestionnaire a bien fait son travail de réplication, elle équivaut plus ou moins à la valeur de cotation sur le marché.

Ce tracker de L&G est également le seul qui propose une capitalisation des dividendes, tandis que les deux suivants de la liste les distribuent. Pour rappel, une capitalisation est plus intéressante qu’une distribution car elle permet d’éviter la taxe sur les dividendes.

Le panier de cet ETF contient essentiellement des sociétés qui commercialisent du matériel pour la gestion de l’eau (Atkore, Forterra, Badger Meter, Itron, Tetra Tech, Rexnord, etc).

La purification des eaux usées est un thème récurrent des trackers sur l'eau.
La purification des eaux usées est un thème récurrent des trackers sur l’eau.

NEWSLETTER GRATUITE

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter dans votre boîte mail et être notifié des nouveaux articles.

Consultez notre politique de confidentialité

Lyxor World Water

  • ISIN : FR0010527275
  • Frais annuels : 0,60%
  • Composition du tracker
  • Type de réplication : physique
  • Politique de distribution : distribution

Cet ETF réplique l’indice World Water (WOWAX), qui suit l’industrie mondiale de l’eau. Les entreprises composant l’indice réalisent la plus grande part de leur chiffre d’affaires dans les services d’eau, les infrastructures d’eau (fournisseurs de tuyaux, pompes, vannes et compteurs etc.) ou le traitement de l’eau (fournisseurs de produits et technologies pour la désinfection, la filtration et le dessalement de l’eau).

Contrairement au tracker de L&G qui contient beaucoup de fabricants de matériel utilisé dans le traitement de l’eau, celui-ci mise plutôt sur les entreprises qui assainissent les eaux usées et sur les distributeurs d’eau potable.

Lire aussi : Les 3 Meilleurs ETF Énergie Verte

iShares Global Water

  • ISIN : IE00B1TXK627
  • Frais annuels : 0,65%
  • Composition du tracker
  • Type de réplication : physique
  • Politique de distribution : distribution

Cet ETF réplique l’indice S&P Global Water, qui suit les 50 sociétés cotées les plus importantes et les plus liquides au monde impliquées dans des activités liées à l’eau.

C’est le tracker le plus cher de cette liste mais c’est aussi celui qui possède la meilleure liquidité : l’ETF contient 1,44 milliard d’actifs sous gestion. Autrement dit, il n’est pas près d’être délisté de la cotation.

La composition de ce tracker est assez semblable à son concurrent de chez Lyxor, avec une grosse pondération d’entreprises de gestion de l’eau, comme Xylem, Veolia Environnement, Pentair, Suez ou Algonquin Power.

Sondage Twitter

Pour terminer, j’ai sondé FinTwit pour savoir ce qu’il pensait de l’investissement dans le secteur de l’eau, via des trackers sur l’eau ou du stock picking.

Le verdict

Je pense que le secteur de l’eau est porteur mais il s’agit d’un investissement un peu trop lent pour moi. Il pourra toutefois convenir aux investisseurs qui recherchent un secteur d’avenir pas très risqué et moins surévalué que les secteurs mobilité du futur, healhtech ou greentech, et qui possèdent le tempérament de laisser mûrir leurs trackers pendant de nombreuses années.

Avertissement : Les informations contenues dans cette analyse des trackers sur l’eau ne sont pas des conseils d’achat. Par conséquent, l’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Tout investissement comporte des risques de pertes. Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

close

NEWSLETTER

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 612 abonnés, recevez notre newsletter.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 612 abonnés, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.

Newsletter garantie sans spams. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’infos.

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Sébastien

    Merci pour cet article qui a eu le mérite de me faire replonger dans un secteur dans lequel je comptais investir depuis plusieurs mois mais… pas encore pris le temps d’investiguer !

    Comme expliqué sur Twitter, j’avais peut-être éliminé un peu vite le L&G Clean Water en raison de son encours (en-dessous de 100 millions, je reste toujours méfiant), et ce, au profit du iShares Global Water.

    Après examen, je constate que tout de même 69,77% des positions du iShares Global Water (50 entreprises donc) se retrouvent dans le L&G Clean Water (66 entreprises) où ils représentent 49,99% du tracker (d’après les données téléchargeables auprès des émetteurs respectifs).

    Le L&G Clean Water fait l’impasse sur certains opérateurs présents chez son concurrent iShares et dont certaines sont parmi les lignes les plus importantes : VEOLIA, SUEZ ou ALGONQUIN POWER UTILITIES CORP par exemple.

    Ma décision n’est pas encore prise mais le fait qu’il soit capitalisant et les chiffres ci-dessus font remonter le L&G dans mon “classement” 😉

    Que pensez-vous de l’émetteur L&G, peut-on le considérer comme suffisamment solide ?

    • L&G est un groupe de services financiers qui est basé en Irlande, est reconnu et régulé par la banque centrale d’Irlande et a été créé en… 1836.

      Je pense donc qu’au niveau ancienneté, il a fait ses preuves 🙂

      Le groupe gérait 1200 milliards d’actifs en livres Sterlings en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Feuilles de Cannabis
2 ETF Cannabis Pour Miser Sur Une Légalisation Fédérale Aux États-Unis?

Peut-on miser sur une potentielle légalisation totale de la marijuana aux USA via des ETF Cannabis?

Fermer