Les actions sur l’or ont actuellement le vent en poupe, avec un prix du métal jaune frôlant les 1900$ l’once. L’avantage de ces groupes, qu’ils soient mineurs ou streamers, est de posséder un gros levier sur le cours de l’or, tandis que leur principal inconvénient est qu’ils sont plus volatiles qu’un simple ETF sur le cours de l’or.

Jim Simons, lui, possède 10 firmes aurifères en portefeuille, parfois depuis plusieurs années, mais en a aussi vendu une petite partie en 2020. Si vous ne connaissez pas encore Jim Simons, il s’agit du fondateur du légendaire fonds Medallion, qui a réussi un rendement époustouflant de 39,1% par an entre 1988 et 2018, ce qui en fait le fonds le plus performant de toute l’Histoire.

Le choix des actions sur l’or de Jim

La méthode de Jim Simons n’est pas conventionnelle, puisqu’il n’utilise pas les techniques traditionnelles de stock picking mais se base uniquement sur des modèles mathématiques, appelés Quants et des algorithmes pour sélectionner ses actions, de manière à supprimer toute erreur humaine dans ses choix. Voyons ses 10 choix historiques concernant les actions sur l’or…

10. Royal Gold

On ouvre le bal avec Royal Gold, un streamer/royalties aurifère. En gros, ce type de société prête de l’argent à un mineur pour l’aider à construire ou développer une mine, en échange de quoi il reçoit soit de l’or physique à un prix très réduit pendant une certaine période (streamer), soit un pourcentage des revenus de la mine (royalties).

Renaissance Technologies, la société de Jim Simons, possède des actions Royal Gold depuis 2018, pour un total de 0,10% de son portefeuille global, mais a vendu 9% de cette position au cours du troisième trimestre 2020.

9. Alamos Gold

Contrairement au précédent, il s’agit cette fois bel et bien d’un mineur. Renaissance Technologies possède une ligne d’Alamos Gold évaluée à environ 105 millions de dollars au cours actuel, pour une pondération de 0,11% dans son portefeuille global.

8. Wheaton Precious Metals

Comme Royal Gold, Wheaton Precious Metals n’est pas un mineur mais un streamer/royalties d’or et d’argent, ce qui rend sa structure de coûts beaucoup plus intéressante, puisqu’elle n’a pas ou peu de CAPEX.

L’investisseur milliardaire possède sa ligne d’actions depuis 2016. Celle-ci ayant triplé depuis lors, il en a vendu 27% durant le troisième trimestre 2020, sans doute pour allouer le cash à d’autres titres moins chers. Cette position représente malgré tout encore 0,14% des actions sur l’or de Jim Simons.

Lire aussi : Comment Investir Dans Le Streaming d’Or?

7. Gold Fields

Gold Fields est un mineur basé principalement en Afrique du Sud. C’est en effet dans ce pays, avec le Canada, où l’on trouve les plus gros gisements dans le monde.

Il s’agit d’une position assez ancienne, puisque Renaissance Technologies possède des actions Gold Fields depuis l’année 2011. Le prix de l’action ayant gagné 220% sur les cinq dernières années, Renaissance Technologies s’est débarrassé de 27% de sa position au cours du troisième trimestre de cette année.

NEWSLETTER GRATUITE

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter dans votre boîte mail et être notifié des nouveaux articles.

Consultez notre politique de confidentialité

6. Kirkland Lake Gold

Jim Simons possède des titres Kirkland Lake Gold depuis l’année 2017, pour une valeur totale de 206 millions de dollars, soit 0,21% de son portfolio. Il n’en a par contre vendu aucune depuis lors, et la société représente la sixième position de Renaissance Technologies dans les actions sur l’or.

Actions sur l'or : les mineurs ont des coûts d'exploitation bien supérieurs aux streamers
Les mineurs d’or ont des coûts d’exploitation bien supérieurs aux streamers

5. B2Gold

B2Gold fait partie du top 5 des sociétés aurifères du gestionnaire. Il en détient pour 275 millions de dollars, soit environ 0,28% de son portefeuille global, qui pèse quand-même plus de 100 milliards de dollars…

4. Kinross Gold

On avance dans la pondération du portefeuille, avec Kinross Gold qui pèse 0,39% du portfolio de Jim Simons. Cette ligne est évaluée à 393 millions de dollars. L’action a grimpé de 250% sur les cinq dernières années, mais le fonds les a toutes conservées précieusement.

Lire aussi : Pourquoi Le Prix De l’Or Monte En Flèche? Voici Les 7 Raisons

3. Newmont Corporation

Cette fois on entre dans du lourd, avec Newmont Corporation, le numéro 1 mondial de l’extraction d’or. La société constitue le troisième investissement de Renaissance Technologies dans le métal jaune, avec une valeur d’environ 508 millions de dollars, représentant 0,51% du portefeuille global.

Newmont Corporation est actuellement la société aurifère qui verse le plus gros dividende de tout le secteur ; 0,40$ par trimestre, soit un rendement brut de 2,5%. Ce taux paraît dans la norme mais c’est en fait assez rare pour un mineur de verser un tel montant.

2. Barrick Gold

Barrick Gold a défrayé la chronique récemment en ayant été investie par Warren Buffett – ou plus vraisemblablement par un de ses lieutenants – au deuxième trimestre 2020. L’Oracle a ensuite réduit sa position de 42% au troisième trimestre, ce qui en fait un des volte-faces les plus rapides de l’Histoire de Berkshire Hathaway, avec celui des compagnies aériennes.

Jim Simons l’a suivi en vendant 19% de ses actions du numéro 2 mondial de l’or au cours du troisième trimestre 2020. Il en possède malgré tout encore pour la modique somme de 603 millions de dollars environ, soit 0,60% du total de son portefeuille.

Lire aussi : 7 Questions à Don Durrett, Investisseur Spécialisé En Mines d’Or

1. Franco-Nevada

Franco-Nevada est la toute première position de Jim Simons sur le métal jaune, et ce, depuis 2014. Cet investissement représente 0,75% du portefeuille de Renaissance Technologies, soit 747 millions de dollars.

Grâce à la montée du prix de l’or, la société a augmenté son bénéfice net de 51% au troisième trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019.

Franco-Nevada est un streamer/royalties de tout premier choix. Son seul bémol est qu’elle se paie actuellement assez cher, mais la qualité a un prix, me direz-vous…

Mon avis

Faire du stock picking (choix d’actions sur l’or individuelles) sur des mineurs aurifères est un bon moyen de se hedger de la folie monétaire actuelle, mais reste risqué. Tout le monde n’a pas les connaissances ou les moyens techniques de Jim Simons.

Pour un particulier qui souhaite un levier sur le cours de l’or, investir dans des trackers de mineurs est déjà plus acceptable (voir la liste des ETFs dans cet article).

Les streamers sont également moins risqués que les mineurs et ont tendance à les surperformer à cause de leurs besoins en capitaux nettement plus faibles (voir la liste des streamers dans cet article).

Il n’existe malheureusement aucun ETF qui réplique un panier de streamers…

Avertissement : Les informations contenues dans cette analyse ne sont pas des conseils d’achat. Par conséquent, l’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Tout investissement comporte des risques de pertes. Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

close

NEWSLETTER

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 489 abonnés, recevez notre newsletter.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 489 abonnés, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.

Newsletter garantie sans spams. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’infos.