L’Allocation DEGIRO, Un Moyen Simple Et Rapide Pour Se Gorger d’Actions, Mais À Utiliser Avec Précaution

L’allocation DEGIRO est un moyen simple d’acheter beaucoup d’actions en une fois sans devoir contracter un prêt personnel. Elle permet de créer un levier assez conséquent au sein de votre portefeuille d’actions.

Concrètement, sur DEGIRO, il est possible d’acheter des actions sans posséder de liquidités, c’est-à-dire en descendant en négatif. C’est ce que j’expliquais dans cet article.

Cela vous coûte 4% d’intérêts annuels et c’est une pratique que je vous déconseille, sauf pour éventuellement saisir une opportunité au moment où elle se présente, mais à condition de pouvoir ensuite réapprovisionner son compte en liquidités dans la foulée.

L’allocation DEGIRO

Parallèlement à cela, il existe l’allocation DEGIRO. Il s’agit d’un dispositif qui vous permet en quelque sorte d’emprunter des liquidités directement au courtier à un taux annuel de 1,25%. C’est déjà nettement plus intéressant…

Comment l’activer?

Activer l’allocation DEGIRO est très simple : loggez-vous à la plateforme, puis cliquez sur la roue dentelée des “paramètres”, puis sur “Allocation”.

Voici où activer l'allocation DEGIRO

Il ne vous reste plus alors qu’à cliquer sur le bouton “ajouter une allocation” et à choisir le montant que vous voulez (voir photo d’écran ci-contre ou ci-dessous).

Attention : dès que l’allocation est crée, vous êtes immédiatement redevable de l’intérêt de 1,25% envers le courtier, même si vous ne l’utilisez pas.

Ne créez donc jamais d’allocation avant d’être sûr et certain de vouloir passer à l’achat sur un ou plusieurs titres.

Lire aussi : Courtier DEGIRO : Mon Avis Après 3 Ans d’Utilisation

Un exemple d’achat avec l’allocation

Imaginons qu’il y a quelques jours, vous étiez arrivé à la conclusion, après analyse, que l’action British American Tobacco (BTI) était très bon marché à 33$ et que vous vous étiez mis en tête d’en acheter un gros paquet.

Votre théorie étant qu’à ce cours, le dividende de presque 9% brut, soit 6,3% après déduction de la taxe belge ou française de 30%, couvrait largement les intérêts de l’allocation DEGIRO. Pour rappel, le Royaume-Uni, où se situe le siège de BTI, n’impose pas les dividendes.

En effet, avec un dividende de 6,3% opposé à des frais de 1,25% par an, il suffit d’un simple calcul (6,3% – 1,25%) pour se rendre compte qu’il reste 5,05% dans la poche, année après année.

Et c’est conseillé ou non?

Passer ses liquidités en territoire négatif n’est jamais très conseillé dans une gestion saine de portefeuille boursier.

Ne le faites que si vous avez énormément d’expérience et que vous êtes certain que :

  • L’action choisie ne diminuera pas son dividende.
  • Le cours de cette action a selon vous atteint son prix plancher au moment de l’achat, ce qui est excessivement difficile à prévoir, pour ne pas dire impossible.

Quoiqu’il en soit, votre décision doit être mûrement réfléchie et ne pas être prise à la légère.

Conclusion

L’allocation DEGIRO est un moyen de créer un levier sur vos investissements sans devoir passer par un crédit personnel à la banque, avec toutes les tracasseries administratives que cela implique.

Toutefois, ne l’utilisez pas si vous débutez en bourse. Utilisez-la si vous savez exactement ce que vous faites, et uniquement dans des cas bien précis. Il ne faudra pas vous étonner si cette méthode vous occasionne des pertes.

Vous êtes prévenus… 🙂

Attention : tout investissement comporte des risques de pertes.

Avertissement : Cette analyse est une indication, et aucunement un conseil d’achat. Par conséquent, l’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Tout investissement comporte des risques de pertes. Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

NE RATEZ AUCUN ARTICLE !

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

← Previous post

Next post →

6 Comments

  1. Précision importante : l’allocation demandée n’est appliquée que le premier jour du mois suivant, et pour la totalité du mois. Avant le premier jour du mois, il est possible d’annuler la demande d’allocation. Dès que l’allocation est active (le premier jour du mois), vous payerez le mois suivant 1,25 % d’intérêts sur le montant demandé pour un mois entier.

  2. La théorie dit que si l’on dispose d’un montant à investir (héritage, lump sum, etc.), il vaut mieux l’investir en une fois qu’en plusieurs fois.
    (Ce qui n’exclut évidemment pas de futurs investissements périodiques ; les investissements périodiques sont une bonne chose évidemment.)
    En partant de cette théorie, on peut se dire qu’il vaut mieux investir 1.200 EUR le plus tôt possible plutôt que 12 X 100 EUR (mensuellement).
    Si l’on considère que de nombreux ETF coûtent 2 EUR par transaction (sans tenir compte des autres petits frais DEGIRO et de la taxe boursière), il peut être pertinent avec un budget mensuel de 100 EUR dans l’exemple ci-dessus de demander une allocation de 1.100 EUR et d’acheter pour 1200 EUR d’ETF en une fois (une seule fois 2 EUR au lieu de 24 EUR). De plus, chaque mois on peut approvisionner son compte et demander une allocation de plus en plus basse. Le premier mois, on payerait 1,15 EUR d’intérêts, mais ce montant diminuera tous les mois.

  3. un crédit de 1.25% /an ? mais c’est génial !! comment est calculé le plafond ? quel est le loup ???

  4. Très intéressante cette option, merci.
    Un point qui n’est pas très clair. On rembourse chaque mois seulement les intérêts ? Il n’y a pas de délai pour rembourser le capital ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé