Analyse de la biotech Galapagos

Analyse de la biotech Galapagos

Galapagos est une biotech néerlandaise cotée sur le BEL20 (mais aussi sur le NASDAQ) et spécialisée dans la recherche de traitements contre les maladies infectieuses et inflammatoires. La biotech Galapagos est sans conteste la plus développée de « notre » paysage biotechnologique.

La hache de guerre est déterrée

Malgré une bonne santé financière et un accroissement du chiffre d’affaires depuis cinq ans, le cours de l’action s’est montré instable ces dernières semaines. La cause principale : la menace d’un rachat opportuniste de la part de Gilead, une entreprise pharmaceutique américaine présente dans l’actionnariat à hauteur de 13%.

Une manœuvre qui serait plutôt inamicale, si l’on en croit le CEO, qui appelle d’ailleurs les autres actionnaires à voter contre toute proposition dans ce sens. La crainte, c’est un prix d’achat qui sous-estimerait la valeur intrinsèque de l’entreprise, sans prise en compte de toute sa potentialité. Depuis, un partenaire pharmaceutique de grande envergure est espéré (Abbvie ?), mais l’incertitude persiste. Le blocage de Gilead suppose en effet une entrée dans 10% au moins de l’actionnariat. Même nombreuses et à un stade prometteur, la plupart des études ont encore du chemin à parcourir avant la commercialisation.

Avec Ablynx, nous avons vu comment Sanofi est intervenu en sauveur pour couper l’herbe sous le pied de Novo Nordisk. Mais qu’en sera-t-il pour Galapagos ?

L’enjeu est de taille, et l’on y verra plus clair avec les résultats d’études en cours, prévus cette année.

Analyse scientifique

Au sein de la biotech Galapagos, on trouve un pipeline constitué de produits diversifiés. La stratégie vise l’inhibition des agents infectieux ou inflammatoires, plutôt qu’une intervention sur les symptômes.

Mais le produit-phare de la firme malinoise, c’est indiscutablement le Filgotinib, actuellement en phase III, destiné à inhiber les agents responsables de l’arthrite rhumatoïde et indiquée pour la maladie de Crohn. Le projet est en partenariat avec Abbvie, un géant pharmaceutique américain.

Plusieurs projets coexistent, issus notamment du GLPG1205 qui cible les pathologies inflammatoires de l’intestin-grêle ou encore des GLPG0778 et GLPG0555 (en collaboration avec GlaxoSmithKline) contre le lupus érythémateux systémique (infection auto-immune qui provoque des altérations au visage mais aussi au niveau d’autres organes et du sang), le psoriasis et la colite ulcéreuse (ulcères du colon et du rectum), actuellement en phase d’observation. Fin 2017, le GLPG3221, entrait en phase I d’analyse pour la mucoviscidose.

Tableau Galapagos



La présence internationale de Galapagos est importante. La valeur scientifique de ses chercheurs et de ses partenariats aussi. Galapagos, bientôt 20 ans, dispose déjà de 3 structures de recherches qui fonctionnent en autonomie. La dernière en date : Fidelta, se centre sur la recherche de traitements contre les infections.

Analyse financière

La santé financière de Galapagos est excellente. Avec une capitalisation de plus de 4 milliards d’euros, dont 1 milliard en cash, la société peut voir l’avenir financier avec confiance. Les coûts engendrés par la recherche et le développement sont importants, mais leur poids diminue au fil des années.

Huit analystes suivent le titre. Leur consensus est à « accumuler », avec un objectif de cours de 101€ par action. Récemment, KBC Securities plaçait la barre plus haut encore, avec un cours à 104€. Le titre cote actuellement autour de 82,5€

Les points forts de la biotech Galapagos

Ses stratégies et objectifs scientifiques
Le produit-phare bien avancé en phase de validation
Une implantation internationale
Une équipe de chercheurs de haut-niveau
Des partenariats solides
Une santé financière excellente

Les points faibles de Galapagos

En regard du produit-phare bien orienté, la plupart des autres projets sont encore loin d’aboutir, ce qui peut provoquer de mauvaises surprises
Il ne faut pas que l’incertitude actuelle persiste.

Si nous devions nous positionner sur la biotech Galapagos, nous dirions que les risques d’investir ne sont pas très élevés. La société a fait ses preuves et dispose d’une solide infrastructure. Bien-sûr, la volatilité se poursuivra le temps du dénouement, mais en cas de succès, Galapagos peut s’approcher des objectifs de cours bien supérieurs au cours actuel.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Analyse de la biotech Galapagos
5 (100%) 2 votes

Ne ratez aucune opportunité !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

A propos Philippe Heremans 19 Articles
Philippe Heremans est rédacteur pour TransactionBourse et vieux moussaillon de Nathanaël. Il apprécie depuis le début le ton libre du site pour y proposer sa réflexion personnelle.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*