Aphria (APHA) est une société canadienne active dans le domaine du cannabis médical et récréatif depuis 2014. Elle cote à la bourse de Toronto, mais aussi à New-York et Francfort. Contrairement à beaucoup de ses consoeurs (Canopy Growth, Aurora, Chronos, etc), Aphria est déjà rentable.

Aphria possède une capitalisation boursière de 1,4 milliard d’USD. C’est la cinquième taille par ordre de taille parmi les producteurs de cannabis. Par contre, la société est d’ores et déjà le troisième plus gros producteur mondial en terme de volumes.

Son ratio cours/valeur comptable est de 1,06 et son PER de 90. C’est beaucoup, certes, mais beaucoup de ses concurrentes ne peuvent même pas se targuer d’avoir ce ratio car leurs bénéfices sont négatifs trimestres après trimestres.

Aphria, déjà en bénéfice?

La compagnie a en effet dégagé un bénéfice surprise pendant son 4ème trimestre fiscal 2019.

La société a annoncé que son chiffre d’affaire a augmenté de 969%, sur douze mois pour atteindre 128,6 millions de dollars canadiens. Il faut souligner que le marché du cannabis à usage récréatif n’était pas encore pris en compte au cours de l’année précédente.

Le logo d'Aphria

Mais le chiffre d’affaires du quatrième trimestre d’Aphria reflète une augmentation impressionnante de 75% par rapport au chiffre d’affaires du trimestre précédent (73,6 millions).

Les revenus tirés de la vente du cannabis ont bondi de 158% en glissement trimestriel pour atteindre 18,5 millions de dollars. Une partie de cette augmentation provient en fait de la hausse du prix par gramme de cannabis.

Aphria a déclaré que le prix de vente moyen du cannabis (avant taxes) était de 5,73 $ CA pour dernier trimestre, contre à peine 5,14 $ CA lors du trimestre précédent.

Au total, Aphria a déclaré des revenus nets de cannabis de 28,6 millions de dollars. Cela signifie que son chiffre d’affaires du cannabis à usage médical s’est élevé à 10,1 millions de $ CA pour le dernier trimestre.

Aphria est d'ores et déjà un des plus gros producteurs de cannabis

Aphria a déclaré avoir vendu 1417 kilos de cannabis médical au quatrième trimestre, à un prix de vente moyen de 7,66 CA $, contre 1274 kilos au troisième trimestre, à un prix de vente moyen de 8,03 CA $.

En plus du chiffre d’affaire en hausse, il y a ce bénéfice surprise. Aphria a annoncé un bénéfice net de 15,8 millions de dollars, soit 0,05 $ CA par action, au quatrième trimestre. Un chiffre est bien supérieur à la perte nette de 108,2 millions de dollars (0,43 dollar par action) enregistrée au trimestre précédent.

Mais alors, d’où vient ce bénéfice?

Le coup de pouce de CC Pharma

Vous le savez peut-être, mais Aphria a finalisé l’achat CC Pharma début 2019, un gros importateur/distributeur de médicaments sur le marché allemand. Elle y approvisionne la bagatelle de 13.000 pharmacies en médicaments divers.

Vous avez peut-être remarqué qu’il existe un écart important entre le chiffre d’affaire global de Aphria (128,6 millions) et le chiffre d’affaire tiré uniquement du cannabis (28,6 millions).

L'huile de cannabis : un des types de produits vendus par Aphria
L’huile de cannabis : un des types de produits commercialisés par Aphria

La plus grosse partie de cette différence, soit 99,2 millions, provenait des revenus de distribution générés par CC Pharma.

En réalité, sans CC Pharma, les revenus du quatrième trimestre d’Aphria n’auraient pas semblé aussi impressionnants. Et l’entreprise n’aurait même peut-être pas enregistré de bénéfice.

Malgré cela, les résultats du quatrième trimestre d’Aphria restent toutefois très élevés et meilleurs qu’attendus.

Cependant, il est indéniable que la force d’Aphria au cours du trimestre écoulé a été largement tirée par son acquisition de CC Pharma et non pas simplement par l’amélioration de son activité principale, le Cannabis médical.

L’avis des analystes

Douze analystes financiers suivent les actions d’Aphria. On y prêtera une attention très distante, comme d’habitude, mais leurs recommandations peuvent quand même servir d’indicateur :

  • 4 analystes sont à “acheter” ;
  • 5 analystes sont à “accumuler/renforcer” ;
  • 2 analystes sont à “conserver” ;
  • 1 analyste est à “alléger”.

Aphria, candidate pour une OPA?

Le 23 janvier 2019, la société a fait l’objet d’une offre publique d’achat hostile de la part de Green Growth Brands, un producteur américain de Cannabis.

Et même si le processus a été mis en échec, Aphria a ensuite déclaré qu’elle n’était pas contre une reprise totale ou partielle de ses activités, tant que la proposition était honnête et intéressante pour ses actionnaires.

Le fait qu’elle soit une des seules entreprises du secteur à être déjà en bénéfice renforce certainement la probabilité d’une offre publique d’achat de la part d’un major du domaine pharmaceutique ou du cannabis médical.

L’enquête sur la vape aux USA

Les actions du secteur de la marijuana légale ont été secouées ces dernières semaines. La raison : l’ouverture d’une enquête de santé publique à cause de centaines de personnes malades, dont 12 décédées.

Ces personnes auraient consommés des e-liquides enrichis à la nicotine et au cannabis (avec et sans THC). L’enquête devra déterminer quel est le produit exact qui a causé leur décès, et si ce n’est pas une substance achetée au marché noir.

C’est la raison principale qui a plombé les actions des producteurs de cannabis. Il est d’ailleurs peut-être plus sage d’attendre que cette incertitude se dissipe pour investir dans le secteur.

Les pays en faveur de la légalisation du Cannabis

Liste des pays qui supportent la légalisation du Cannabis à usage récréatif
Les pays les plus en faveur de la légalisation du Cannabis à usage récréatif

Attention : Cette analyse est une indication, et aucunement un conseil d’achat. Par conséquent, l’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

Pour nous soutenir, partagez nos articles sur vos réseaux :