Cryptomonnaie : comment devenir riche avec une ICO?

Peut-on vraiment devenir riche en participant à une ICO sur une cryptomonnaie? Oui, c’est possible, mais risqué. Mais avant toute chose, qu’est-ce qu’une ICO?

L’Initial Coin Offering est l’équivalent de l’IPO en bourse, c’est-à-dire une levée de fonds massive pour lancer un projet sur le marché, une cryptomonnaie en l’occurrence.

Pendant une ICO, l’émetteur de la cryptomonnaie vend des jetons (appelés “tokens” dans le jargon), bien souvent à un prix réduit, pour séduire le maximum d’investisseurs. Pour participer à une ICO, il vous faudra bien souvent posséder un portefeuille ERC20, que vous pouvez créer en quelques secondes sur MyEtherWallet. Le portefeuille ERC20, basé sur la cryptomonnaie “Ethereum”, est en fait un incontournable dans le milieu car presque 20.000 cryptomonnaies se basent sur ce protocole. De nos jours, n’importe qui peut en effet créer ses propres tokens de cryptomonnaie en se basant sur l’Ethereum.

Une ICO est l’équivalent de l’IPO en bourse

Une fois votre portefeuille créé sur MyEtherWallet, il vous suffira de l’alimenter avec de l’Ethereum, pour pouvoir ensuite vous positionner sur n’importe quelle ICO. Pour déposer de l’Ethereum sur votre portefeuille, il vous faudra en acheter au préalable grâce à des bons vieux euros, c’est-à-dire des FIAT (les monnaies émises par les banques centrales sont appelées “FIAT” dans le jargon, rien à voir avec la marque de voitures).

Pour acheter de l’Ethereum donc, vous devrez ouvrir un compte au préalable sur une plateforme d’échanges (BitStamp, CoinBase, Bittrex, etc). Attention, face à l’afflux massif de Coréens et de Chinois qui ouvrent des comptes sur ces plateformes d’échanges actuellement, celles-ci sont surchargées et mettent parfois deux semaines à traiter votre dossier d’inscription.

Le monde étrange des ICO

Une fois en possession de tous ces éléments, ça y est, vous pouvez vous lancer dans le monde énigmatique des ICO’s sur les cryptomonnaies, où on peut gagner et perdre énormément d’argent en quelques jours, quelques semaines ou quelques mois. Malgré tout, et contrairement à certains produits dérivés en bourse, la perte éventuelle de votre investissement sur une ICO sera limitée au montant investi. Vous ne pourrez pas descendre en négatif.

Le plus gros risque que vous prenez en investissant dans une ICO réside simplement dans le fait que la cryptomonnaie sous-jacente ne monte pas, parce que son projet foire, parce qu’il y a des dissensions au sein de son équipe ou parce que c’était un SCAM (un faux projet monté de toutes pièces pour récolter l’argent du grand public et disparaître).

Il vous faut trouver un projet en béton dont la valeur des tokens va décoller dans les semaines qui suivent

Peu importe les raisons, mais vous devez savoir avant de vous lancer que ces projets sont risqués, parfois instables, et qu’ils peuvent aisément vous faire tout perdre. Certes, vous ne “perdez” pas réellement vos tokens, mais si leur valeur reste à 0,0000€, quelle est la différence?

C’est tout l’art de participer à une ICO : il vous faut trouver un projet d’avenir, en béton armé, appuyé par une équipe ultra solide, dont la valeur des tokens va décoller dans les mois qui suivent (et faire décoller votre compte bancaire par la même occasion).

On le répète assez souvent, TransactionBourse est un blog amateur, nous ne sommes pas des conseillers financiers, nos articles ne constituent pas des recommandations d’achats. C’est votre argent, vous êtes l’unique responsable de vos décisions d’investissements et des pertes qui pourraient en découler.

Combien puis-je espérer gagner avec une ICO?

Même si ça vous déçoit peut-être, on ne peut objectivement pas répondre à cette question ; tout dépend de la somme que vous aurez investie et de la montée éventuelle de votre cryptomonnaie. Prenons un exemple simple, le Ripple (considérée comme la “cryptomonnaie des banquiers” dans le milieu).

Pour rappel, le Ripple avait été introduit sur le marché vers août 2013, a un prix d’environ 0,005$. Il vaut aujourd’hui 1,26$. En quatre ans et demi donc, le Ripple a pris 25.100 %. Oui vous avez bien lu, 25.100%. Cela équivaut à une performance de 5.577% par an. Et vous étiez satisfait parce que vous aviez battu les indices boursiers en 2017 en dégageant une performance de 29%?

Le Ripple a pris 25.100% en quatre ans, cela équivaut à une performance annuelle de 5577%!

En clair, si vous aviez misé 1.000€ sur le Ripple en 2013, vous seriez à la tête d’un peu plus de 25 millions d’euros aujourd’hui. Et le Ripple n’est qu’un exemple perdu parmi tant d’autres…

Je prends un ton délibérément provocateur, car il faut effectivement comparer ce qui est comparable. Un investissement en bourse, même s’il comporte des risques, ne sera jamais aussi risqué qu’un investissement dans une cryptomonnaie, qui n’est peut-être finalement qu’une bulle géante prête à exploser.

La stratégie est donc la suivante

Il faut donc trouver une cryptomonnaie qui ne se trouve pas encore sur le marché et n’a donc pas encore augmenté (une ICO, donc) mais qui risque d’exploser, et y investir un montant réduit. Même en étant réduit, ce montant pourra (peut-être) vous permettre de faire fortune si votre cryptomonnaie explose.

Il suffit d’un graphique parabolique, et votre retraite est assurée. Dans le cas contraire, la douleur sera moins vive que si vous aviez misé jusqu’à votre dernier euro sur cette ICO, et hypothéqué votre maison en prime.


Oui mais comment choisir la bonne ICO?

Nous voici donc à la question à 1 million d’euros chez Jean-Pierre Foucault. Comment trouver la bonne ICO, le diamant brut qui va être poli et vous rendre riche? Des ICO, il y en a en effet plusieurs par semaines. Elles pullulent actuellement, chacun voulant lancer sa propre cryptomonnaie pour grapiller quelques miettes du gâteau. Alors comment choisir la bonne? Il y a plusieurs facteurs importants à prendre en compte et cet article est là pour vous donner quelques conseils de base.

Passons maintenant en revue les différents critères à prendre en compte pour investir avec succès dans une ICO

 Tenez compte du Market Cap

Le Market Cap est en quelque sorte la “capitalisation boursière” d’une cryptomonnaie. Pour l’obtenir, il suffit de multiplier le prix d’un token par le nombre de tokens en circulation. Exemple, si mon token vaut 10€ et qu’il y en a 40 millions en circulation, le Market Cap de cette cryptomonnaie est de 400 millions d’euros.

Pour faire exploser votre rendement, choisissez toujours une ICO qui possède un Market Cap le plus bas possible. Par exemple, si votre ICO a un Market Cap de 10 millions d’euros, il sera plus facile d’atteindre les 100 millions d’euros qu’atteindre le milliard sur une ICO dont le Market Cap initial est de 100 millions. Même si les deux ICO ont exactement le même multiplicateur de 10.

De toutes façons, méfiez-vous comme de la peste des grandes capitalisations boursières. Elles ne sont bien souvent soutenues que par une équipe réduite, qui n’aura peut-être pas les moyens de ses ambitions une fois l’argent récolté. Ou pire, qui disparaîtra peut-être purement et simplement dans la nature avec le magot.

En 2018, une petite capitalisation tournerait plutôt autour des 40-50 millions d’euros ou moins, tandis qu’une grande capitalisation serait supérieure à 100 millions. Choisissez les premières pour optimiser vos de chances d’obtenir de bons gains. Attention, les microcaps sous les 5 millions d’euros sont intéressantes pour développer de bons gains mais sont des nids à SCAM.

Très important : l’équipe qui se trouve derrière l’ICO

Point crucial pour investir dans une bonne ICO : l’équipe. C’est un des facteurs les plus importants pour savoir si un projet va fonctionner ou s’étaler comme une bouse de vache dans un pré. En général, une équipe regroupant des personnalités du monde médiatique a davantage de chances d’aboutir, surtout si leur réputation est en jeu.

J’ajouterais qu’une équipe qui a déjà de l’expérience dans le monde des affaires, du business, d’internet ou des cryptomonnaies (ou mieux, tout cela à la fois) est beaucoup plus crédible et plus fiable qu’une équipe d’illustres inconnus.

Généralement, l’équipe idéale sera constituée de :

Personnalités connues du monde de la BlockChain

Personnes expérimentées dans le business ou la finance, ayant travaillé pour des entreprises renommées

Personnes travaillant dans un secteur d’activité en rapport avec la cryptomonnaie sous-jacente (par exemple, des financiers pour une cryptomonnaie servant à faciliter les transactions financières, des artistes pour une cryptomonnaie basée sur l’achat de musique en ligne, etc)

N’oubliez jamais d’être méfiant et de toujours recouper vos informations. Parfois, l’équipe, qui a l’air idyllique, a été inventée de toutes pièces (SCAM). Un exemple de SCAM récent avec une équipe fictive a été découvert et démantelé : la photo de l’équipe était en fait une photo de classe d’une université anglaise.

N’oubliez jamais l’adage bien connu en finance :

Si c’est trop beau pour être vrai, ce n’est probablement pas vrai

Comme en bourse, focalisez-vous sur les fondamentaux

Comme je le disais dans mon article précédent qui listait le pour et le contre de l’investissement dans les cryptomonnaies, celles-ci sont devenues une mode. Celui qui n’a pas une portefeuille de cryptomonnaies est considéré comme has-been, surtout chez les plus jeunes. Cet état de fait a contribué a multiplier les échanges et a faire monter en flèche le prix des cryptomonnaies, créant clairement une bulle, qui est en train de se dégonfler petit à petit à l’heure actuelle, pour revenir à des fondamentaux plus sains.

Je pense que les cryptomonnaies ont de l’avenir mais que leurs prix sont complètement surévalués à l’heure actuelle, et même beaucoup plus que le prix des actions ou des produits boursiers “classiques”. Une correction, même si elle est de 50%, sur les prix ne peut être que saine (sauf pour ceux qui en ont acheté un paquet, bien-sûr…).

Un retour à des valeurs plus raisonnables était inévitable. Les investisseurs inexpérimentés en cryptomonnaies, qui n’ont même jamais entendu parler de la loi de l’offre et de la demande pour certains mais ont malgré cela investis massivement sans rien y comprendre, ne peuvent en vouloir qu’à eux-mêmes.

Car, à part sa valeur spéculative, le bitcoin par exemple n’a aucune valeur. Les possesseurs de bitcoin l’utilisent-ils réellement dans leur vie de tous les jours? Non. Et c’est pareil pour la grande majorité des autres cryptomonnaies : elles n’ont de valeur que celle que le marché veut bien leur donner.

Les cryptomonnaies n’ont de valeur que celle que le marché veut bien leur donner

Par contre, je suis d’accord que nous ne sommes qu’à l’aube des monnaies virtuelles, et qu’elles vont se développer pour finir par arriver à de véritables applications dans la vie quotidienne. Mais nous n’y sommes pas encore.

Donc, n’oubliez pas que les cryptomonnaies qui ne sont pas appuyés par un réel projet ont toutes les chances de s’effondrer quand la “folie des cryptos” se tassera. Par contre, celles qui ont une véritable utilité dans la vie quotidienne subsisteront après avoir subi la correction du marché.

N’investissez que dans ce que vous connaissez

Comme l’a dit un jour Warren Buffett, l’un des plus grands investisseurs du 20ème siècle :

N’investissez jamais dans une entreprise que vous ne comprenez pas

C’est pareil pour les cryptomonnaies. Si le projet de l’ICO vous paraît farfelu, pas clair, bizarre, irréalisable ou que vous ne comprenez pas son domaine tout simplement, n’investissez pas. N’investissez que dans les domaines que vous connaissez, c’est la meilleure façon d’éviter de faire des pertes.

Vérifiez le taux de “hype”

Le taux de hype, autrement dit, le “buzz social” autour de l’ICO, doit être vérifié avant d’investir. Il existe une corrélation entre le battage médiatique et les futurs rendements. Plus on parle de l’ICO, plus vous avez de chances que celle-ci fonctionne dans le bon sens. Voici comment faire concrètement :

Connectez-vous à l’application gratuite “Telegram” (Android, IOS ou PC), cherchez le canal de l’ICO en tapant son nom, et regardez le nombre de membres qui s’y trouvent. Plus il est important, mieux c’est. Attention, les canaux des ICO sont actuellement gonflés artificiellement par les “airdrops”, ces distributions gratuites de quelques tokens promotionnels avant les ICO aux personnes qui s’inscrivent dans les canaux Telegram de la cryptomonnaie.

Tapez le nom de l’ICO dans google et vérifiez si des sites connus en parlent. Les sites connus peuvent être le HuffingtonPost, Bloomberg, Forbes, etc.

Vérifiez au passage le nombre de requêtes que vous renvoie google sur ce mot-clé précis. Plus il est élevé, mieux c’est.

Vérifiez aussi le compte Twitter de l’ICO, et le nombre de followers. Ici aussi, ce nombre peut être gonflé artificiellement à cause des airdrops. Tapez aussi le nom de l’ICO dans la recherche Twitter, et vérifiez le nombre de personnes qui en parlent ou retweetent le sujet.

La demande pour l’ICO est-elle forte?

Avant de participer à une ICO, vous devez aussi prendre en compte ce paramètre. Y-a-t-il une forte demande pour ces jetons, au point que tout le monde pourrait ne pas être servi? Si c’est le cas, vous augmentez vos chances de succès. Vous pouvez retrouver les différentes ICO, leurs listes blanches et même leur état d’avancement en pourcentage sur https://icowatchlist.com/. Pour voir si la demande est forte sur une ICO, vous pouvez étudier les paramètres suivants :

L’inscription sur une liste blanche est-elle obligatoire pour participer à l’ICO? (la liste blanche étant une sorte de liste d’attente regroupant les personnes intéressées)

Les listes blanches sont limitées en nombre de participants et se remplissent très rapidement.

Quelques pays ne peuvent participer à l’ICO à cause de leur règlementation (c’est souvent le cas de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni, de la Corée du Sud et de Singapour).

Les préventes sont vendues comme des petits pains et aucun token bonus n’est distribué au préalable via un aidrop.

Y-a-t-il une forte demande pour ces jetons, au point que tout le monde pourrait ne pas être servi? Si c’est le cas, vous augmentez vos chances de succès.

Participer à la prévente des tokens

Il est à noter que si vous achetez des tokens en prévente, vous pouvez bénéficier d’une réduction, dont le montant sera calculé au prorata de la somme investie. Par exemple, vous pourriez obtenir une réduction de 10% si vous investissez 100.000€, 20% si vous investissez 500.000€, etc. Ces réductions sont variables et sont affichées sur le site de l’ICO et se situent bien souvent entre 5% et 250%.

Ces préventes sont réservées aux personnes pouvant investir une somme minimale assez élevée (par exemple, 100.000€). Le grand public pourra participer à l’ICO juste après les préventes, pendant l’ICO publique.

Attention, il peut arriver que tous les tokens soient vendus en totalité pendant la prévente initiale, rendant impossible l’achat de tokens par le grand public pendant l’ICO. Celui-ci devra alors attendre que la cryptomonnaie soit disponible sur le marché pour en acheter via sa plateforme d’échanges. Si une cryptomonnaie est sold-out pendant sa prévente, c’est généralement un signe de confiance de la part des investisseurs.

En gros, plus la demande est forte hors du marché (prévente et ICO), plus elle aura de chance de l’être aussi sur le marché, et donc de faire grimper le cours de la cryptomonnaie sous-jacente.



Notez bien qu’avant même la prévente a lieu ce qu’on appelle la “vente privée”, c’est-à-dire une vente de jetons uniquement accessible à quelques gros investisseurs stratégiques. Pour résumer, la vente privée intervient en tout premier lieu, suivie par la prévente, suivie par la vente publique (l’ICO), suivie de la mise en circulation des tokens sur le marché et les plateformes d’échanges.

Pour résumer, la vente privée est suivie par la prévente, qui est suivie de l’ICO, qui est suivie de la mise en circulation des tokens sur le marché

Les avantages de participer à une prévente sont doubles : réduction des prix à l’achat des tokens, et la sérénité en bonus. En effet, si vous participez à la souscription publique, l’ICO, vous devrez bien souvent  supporter les aléas d’un site Internet de l’émetteur des tokens qui rame ou qui plante, car complètement surchargé de visiteurs voulant obtenir leur part de tarte. Ces ICO peuvent en outre avoir lieu en pleine nuit et être clôturés en quelques heures à peine, selon l’affluence, vous empêchant d’y participer si vous n’êtes pas rapide de la gâchette.

Conclusion, si vous pouvez vous permettre de dépenser une grosse somme et que vous croyez dur comme fer à une cryptomonnaie, la prévente est le canal idéal pour en acquérir un bon paquet à prix réduit, et sans stress.

Lisez le livre blanc de fond en comble

Le livre blanc est un résumé du projet. Quel est le projet derrière cette ICO et comment l’équipe va-t-elle le mener à bien? Il se trouve généralement sur le site de l’ICO, bien visible. Certes, un livre blanc est bien souvent emm… à lire mais il vous permettra de vous faire une bonne idée de ce qui est proposé. On pourra aussi déceler d’éventuels SCAM si le livre blanc recèle beaucoup d’incohérences.

Méfiez-vous des livres blancs incompréhensibles, qui ne décrivent que des détails techniques pour noyer le poisson. Cela peut être un SCAM ou provenir d’une équipe incompétente qui n’aura pas toujours les moyens de réaliser tout ce qu’elle promet.

Et une fois que j’ai participé à l’ICO?

Appliquez la stratégie gagnante : le buy & hold

Les cryptomonnaies, c’est un peu comme la bourse : n’espérez pas devenir millionaire en deux jours. Et si c’est le cas malgré tout, alors profitez bien de vos gains car c’est un coup de chance. La meilleure stratégie pour dégager de fortes plus-values après un achat de tokens, c’est le long terme ; le buy & hold.

Attention : la volatilité et donc les fluctuations de cours seront beaucoup plus fortes qu’en bourse. Ce n’est pas un investissement qui convient à tous les types de profils. Il faut avoir le coeur bien accroché et ne pas sombrer dans la vente-panique dès que votre cryptomonnaie perd 15%. Ni quand elle gagnera 15% d’ailleurs. Le but est de gagner beaucoup d’argent avec un investissement très spéculatif, en le conservant à long terme. C’est seulement sur cet horizon de temps que se font les meilleurs gains.

Les cryptomonnaies, c’est un peu comme la bourse : n’espérez pas devenir millionaire en deux jours. La meilleure stratégie pour dégager de fortes plus-values après un achat de tokens, c’est le long terme ; le buy & hold.

Si votre choix d’ICO était le bon, pourquoi d’ailleurs faire des allers-retours sur votre cryptomonnaie? A part pour enrichir votre plateforme d’échange grâce aux frais de transactions, cela ne sert à rien. Je ne ferais d’ailleurs pas confiance à ces plateformes d’échanges non-réglementées, qui peuvent disparaître du jour au lendemain. Mieux vaut conserver ses tokens dans un porte-monnaie virtuel, un wallet, par exemple sur MyEtherWallet, comme je l’ai expliqué plus haut.

Rappelez-vous que le pricing sera toujours gagnant sur le timing, comme l’expliquait Benjamin Graham, le père de l’investissement boursier, dans sa véritable bible de l’investissement, L’Investisseur intelligent : Un livre de conseils pratiques. Je vous conseille d’ailleurs vivement sa lecture, même si n’investissez que sur les cryptomonnaies, et pas en bourse. La plupart des tactiques décrites dans le livre s’appliquent aussi au domaine des cryptomonnaies, qui sont finalement des produits d’investissement comme les autres.

Conservez, mais prenez quelques bénéfices

Pendant votre période d’investissement, je vous conseille de prendre quelques bénéfices. Vous pourriez en effet regretter de ne pas l’avoir fait pendant une correction baissière du marché, d’autant plus si le prix de vos tokens s’effondre et ne remonte jamais à sa valeur initiale.

Donc, n’hésitez pas à prendre votre profit, mais seulement une partie et en respectant, un plan d’investissement bétonné à l’avance, exactement comme en bourse. C’est seulement en respectant ce plan d’investissement à la lettre que vous supprimerez totalement le côté émotionnel de votre investissement pour fonctionner de façon mécanique.

Exemple de plan d’investissement :

Mes jetons ont pris 1000% : je vends 15% de ceux-ci (je récupère donc entièrement ma mise initiale + un extra pour aller au restaurant) ;
Mes jetons ont pris 2000% : je vends 15% de ceux-ci ;
Mes jetons ont pris 10.000% : je vends 20% de ceux-ci ;
Etc.

On peut aussi fonctionner autrement, en décidant par exemple de vendre 10% à chaque fois que la valeur de nos tokens double.

Exemple avec une valeur initiale de jeton de 0,10€ :

à 0.20€ je vends 10% de mes tokens (x2) ;
à 0.40€ je vends 10% de mes tokens (x4) ;
à 0.80€ je vends 10% de mes tokens (x8) ;
à 1,60 je vends 10% de mes tokens (x16) ;
à 3,20 je vends 10% de mes tokens (x32) ;
à 6,40 je vends 10% de mes tokens (x64) ;
à 12,80 je vends 10% de mes tokens (x128) ;
Etc.

Prenez vos bénéfices régulièrement, mais seulement un petit pourcentage, et en respectant un plan d’investissement établi à l’avance

Evaluer les ICO via des avis d’experts

Attention, les sites Internet qui évaluent les ICO sont à prendre avec d’extrêmes pincettes. Dans le domaine de la bourse et de l’investissement en général, on sait en effet que la plupart des “experts” n’en sont pas. Toutefois, si vous voulez avoir des informations sur les ICO à venir et avoir des avis “d’experts”, https://crushcrypto.com/ est un site très intéressant.

Ne vous fiez pas toujours aux notes obtenues par les ICO. Par le passsé, des ICO avec d’excellentes notes se sont déjà révélées être des SCAM. Il est de la plus haute importance de trier le bon grain de l’ivraie sur ce genre de site. Visitez-les surtout pour obtenir des informations mais ne tenez pas compte des cotations.

Conclusion

L’investissement dans une cryptomonnaie via une ICO est intéressant mais très risqué. Il peut vous faire gagner beaucoup mais aussi perdre l’intégralité de votre mise. Il suffit de peu de choses pour faire capoter un joli projet : l’équipe en charge de l’ICO décide de partir s’installer aux Bahamas avec votre argent, le marché des cryptomonnaies s’effondre subitement ou le projet est un SCAM, tout simplement.

Le domaine des cryptomonnaies et donc des ICO n’est pas réglementé, il n’y aucune assurance ; c’est véritablement la jungle. A vous de voir si vous voulez vous y aventurer…

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Cryptomonnaie : comment devenir riche avec une ICO?
5 (100%) 4 votes

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

One Response

  1. Crypto_Addict 31 janvier 2018

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité !
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de TransactionBourse pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé