Si vous êtes de ceux qui pensent dur comme fer qu’il vaut mieux diversifier son portefeuille pour le protéger de moins-values importantes, cet article est fait pour vous. Une diversification n’apporte en effet que très peu d’avantages au niveau de la sécurité du portefeuille, et un certain désavantage au niveau du rendement. Nous allons voir pourquoi.

Diversifier son portefeuille ?

Dans son livre "vous pouvez être un génie de la bourse", Joel Greenblatt déconseille de diversifier son portefeuille.

Dans son superbe ouvrage Vous pouvez être un génie de la bourse, l’investisseur légendaire Joel Greenblatt détricote l’idée très répandue selon laquelle il suffit de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier pour éviter des pertes importantes au sein de son portefeuille boursier. Nous allons voir pourquoi ce véritable génie de la bourse, qui a réussi à dégager la performance incroyable de 50% par an pendant 10 ans, conseille de ne pas diversifier son portefeuille.

Mettez tous vos œufs dans le même panier – et surveillez le panier.

Mark twain

Mais pourquoi concentrer son portefeuille?

La réponse à cette question peut se résumer en une phrase : plus vous augmentez le nombre d’actions dans votre portefeuille, plus vous aplanissez son rendement et vous rapprochez de la moyenne du marché, c’est à dire du rendement d’un ETF.

Il n’y a rien de mal à cela : il vaut mieux égaler le marché que le sous-performer, et une gestion passive en ETFs, comme je l’expliquais dans cet article, convient d’ailleurs très bien à certains investisseurs. Mais dites-vous qu’il sera très difficile de battre le rendement du marché avec un portefeuille d’actions diversifié.

Et la diminution du risque alors?

Dans son livre Vous pouvez être un génie de la bourse, Joel Greenblatt avance même des données chiffrées en comparant la diminution du risque avec le nombre d’actions possédées en portefeuille. La colonne de droite montre ainsi la diminution du risque par rapport à la possession d’une seule action en portefeuille.

Nombre d’actions en portefeuilleDiminution du risque
246%
472%
881%
1693%
3296%
50099%

On peut en déduire les deux choses suivantes :

  • Après avoir acheté 6 ou 8 actions dans des secteurs différents, l’ajout d’autres actions à votre portefeuille dans le but de diminuer son risque n’apporte que peu de sécurité.
  • Le risque systémique, c’est-à-dire le risque d’une baisse du marché dans son ensemble, n’est en aucun cas diminué simplement en ajoutant plus d’actions différentes à votre portefeuille.

NEWSLETTER GRATUITE

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter dans votre boîte mail et être notifié des nouveaux articles.

Consultez notre politique de confidentialité

Les statistiques

Si on part de l’hypothèse, à partir de données historiques, que la bourse américaine rapporte un rendement annuel moyen de 10%, les statistiques indiquent que la probabilité que la performance s’inscrive à l’intérieur d’une fourchette de -8% à +28% est de deux sur trois. Il n’y a donc qu’une chance sur trois de se trouver à l’extérieur de ce large espace de 36% et donc de subir des variations extrêmes, comme en cas de krach boursier par exemple. Ces statistiques ont été établies pour des portefeuilles contenant 50 à 100 actions différentes.

Alors qu’en est-il en cas de portefeuille concentré, qui ne contiendrait que 2 actions par exemple? Les données du tableau démontrent que les variations entre un portefeuille très diversifié (100 titres) et un portefeuille très concentré (1 à 2 titres) ne sont pas si éloignées les unes des autres. L’espérance de gain de 10% ne change pas.

L’investisseur qui compte diversifier son portefeuille pour diminuer sa volatilité et son risque en sera donc pour ses frais…

Nombre d’actionsRendement (2 chances sur 3)Espérance de gain moyenne
1 à 2 actions-11 à +31%10%
8 actions-10% à +30%10%
50 à 100 actions-8% à +28%10%

Lire aussi : La Formule Magique De Joel Greenblatt, Et Comment l’Utiliser En Bourse

Vous êtes déjà diversifié sans le savoir

En outre, comme l’explique Joel Greenblatt dans son livre, vous êtes souvent déjà diversifié sans même le savoir. Beaucoup de gens possèdent en effet un ou plusieurs de ces actifs : une habitation, du cash sur un compte épargne, une épargne pension, une assurance groupe, des bijoux de valeur, des oeuvres d’art, du vin, un terrain ou des métaux précieux

Il est possible de diversifier son portefeuille avec d'autres actifs comme des oeuvres d'art.
Et un Leonardo Da Vinci, ce n’est pas de la diversification, ça, monsieur?

À partir du moment où il est difficile de trouver de bons investissements, se concentrer sur juste quelques-uns paraît être à l’évidence une bonne idée. Mais 98% du monde de l’investissement ne pense pas ainsi.

Charlie Munger

La concentration chez Berkshire

Les compères milliardaires Warren Buffett et Charlie Munger, du holding Berkshire Hathaway, pensent aussi qu’il vaut mieux ne pas diversifier son portefeuille, et ne possèdent d’ailleurs qu’une et deux actions dans leurs portefeuilles respectifs.

Les universitaires ont rendu un bien mauvais service aux investisseurs intelligents en portant au pinacle l’idée de la diversification. Et ce parce que je pense que ce concept dans sa totalité est complètement insensé. Il met en avant le confort supposé qu’il y aurait à avoir des performances d’investissement qui ne s’écartent pas trop des rendements moyens constatés. Mais qu’est-ce qui peut bien vous encourager à prendre ainsi le même train que tout le monde à moins d’y être contraint par la force?

Charlie Munger

L’avantage de la diversification

Mais si la concentration est si rentable, reste-t-il malgré tout un avantage à diversifier son portefeuille? Oui, il y en a un malgré tout : avec un portfolio plus large, vous augmentez votre chance de tomber sur un 100-bagger, c’est-à-dire une action dont le cours serait multiplié par 100 sur une période de temps plus ou moins longue, comme je l’expliquais dans cet article :

Coffee Can Portfolio : Comment Chris Mayer Trouve Des 100-Baggers En 8 Étapes

Ce qu’en pense FinTwit

Et pour terminer cet article, je vous soumets un sondage que j’avais posté sur Twitter. La majorité des investisseurs qui y ont répondu pensent qu’il vaut mieux concentrer ses actifs plutôt que diversifier son portefeuille si on veut augmenter ses chances de battre le marché.

Je soutiens le blog en achetant le livre de J. Greenblatt sur Amazon

Avertissement : Les informations contenues dans cette analyse ne sont pas des conseils d’achat. Par conséquent, l’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Tout investissement comporte des risques de pertes. Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

close

NEWSLETTER

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 612 abonnés, recevez notre newsletter.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 612 abonnés, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.

Newsletter garantie sans spams. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’infos.