Warning: First parameter must either be an object or the name of an existing class in /home/clients/abd81787137335dae69c4dee300dca64/web/wp-content/plugins/mythemeshop-connect/mythemeshop-connect.php on line 1316
Investir à peu de frais dans les "tech" avec un ETF - Transaction Bourse

Investir à peu de frais dans les “tech” avec un ETF

Vu leur incroyable performance boursière en 2017, vous voudriez peut-être aussi investir dans les “tech”, comme on dit dans le jargon. Les tech rassemblent en fait des entreprises technologiques, avec Apple, Amazon, Microsoft, Facebook, Nvidia ou encore Alphabet (Google).

Il n’existe pas 36 solutions pour acheter les actions technologiques : soit on procède au stock picking et on les achète petit à petit, soit on achète directement un tracker/ETF pour avoir une exposition diversifiée au secteur.

C’est la stratégie que je privilégie, car, même dans ce domaine en vogue, une société n’est jamais à l’abri d’un couac. On a d’ailleurs pu encore le constater récemment avec la déroute de Facebook.

Grâce à un screener de trackers, j’ai donc recherché les ETF tech qui possèdent les frais annuels les plus bas possible, et achetables à partir de l’Europe.

En sont ressortis trois ETF tech potentiels

Le Xtrackers MSCI USA Information Technology Index (0,12% de frais)
Le SPDR S&P US Technology Select Sector (0,15% de frais)
Le Ishares S&P 500 Information Technology Sector (0,15% de frais)

Les sociétés qui composent les paniers de chacun de ces trackers sont les mêmes, avec quasiment la même pondération. Les frais annuels sont très proches également, avec 0,12% à 0,15%. Tous trois sont domiciliés en Irlande et répliquent physiquement leur index de référence.

On aurait donc naturellement tendance à se tourner vers le tracker le moins cher, celui à 0,12%. Ce serait peut-être une erreur car la taille de ce fonds n’est que de 14 millions d’euros. Le deuxième est de 55 millions, tandis que le tracker d’Ishares est beaucoup plus gros, avec une taille de 1.423 millions d’euros.

Chez mon courtier, on trouve ce dernier tracker libellé en dollars sur la bourse de Londres ou en euros sur le Xetra (Allemagne). C’est un tracker de capitalisation. Vous serez donc soumis à une taxe boursière de 0,12% lors de l’achat, et il n’y aura pas de distribution de dividende.

Voici les 10 premières sociétés qui composent le tracker

Dans les positions qui suivent les dix premières, on trouve aussi Oracle, Adobe, IBM, Qualcomm, Paypal, Activision Blizzard, Micron, etc.  C’est un panier de très bonne qualité générale. Mon seul regret est qu’il ne contienne pas Amazon. Toutefois, les actions qui le composent sont assez surévaluées, comme le marché dans son ensemble.

Evidemment, surévaluées ne signifie pas qu’elle ne peuvent pas continuer à grimper. Malgré les remous actuels, nous sommes toujours dans un cycle haussier. Toutefois, en cas de krach boursier ou de récession, elles pourraient chuter plus fortement que le reste du marché.

Procédez donc comme d’habitude, avec prudence, et en achetant par petites tranches, étalées dans le temps.

Cet article ne constitue en aucun cas une recommandation d’achat. L’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de TransactionBourse pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé