La Dinde De Taleb, Un Concept Primordial À Connaître En Bourse

La dinde de Taleb… Ceux qui n’ont jamais lu les livres de Nassim Nicholas Taleb passent à côté de monuments de d’anticonformisme et d’idées géniales qui sortent des sentiers battus. Son Incerto, c’est-à-dire le superbe coffret rouge qui regroupe Le Hasard sauvage, Le Cygne noir, Le Lit de Procuste et Antifragile est une véritable perle à se faire offrir absolument pour Noël.

Ce qu’il y a de bien avec les ouvrages de Taleb, c’est que les concepts qui y sont décrits sont aussi utiles dans la vie de tous les jours qu’en investissement, et donc en bourse. Vous y apprendrez davantage sur la gestion du risque, les probabilités ou sur le hasard que dans n’importe quel livre spécialisé, sans compter les chapitres magistraux sur la médecine, le corps humain ou l’alimentation.

La dinde de Taleb

Dans Antifragile, l’écrivain évoque notamment le concept de la dinde. Celle-ci recourant aux « preuves » ; elle n’a pas conscience de l’avènement de Noël ; elle établit donc de « rigoureuses » projections futures fondées sur le passé.

Une dinde est nourrie mille jours durant par un boucher ; chaque jour qui passe confirme à l’équipe d’analystes de la dinde que les bouchers adorent les dindes « avec un niveau de confiance de plus en plus élevé ».

La dinde de Taleb : en règle générale, cela se termine mal pour la dinde.
En général, la dinde de Taleb finit comme ceci

Le boucher continue à nourrir la dinde jusqu’à la veille ou l’avant-veille de Noël. Jusqu’au jour fatidique où il est vivement déconseillé d’être une dinde. Surprise par le comportement inopiné du boucher, la dinde est amenée à revoir ses prévisions, au moment même où elle pouvait affirmer, avec le maximum de confiance, que le boucher adore les dindes et qu’« il n’y a rien à signaler », la vie de dinde étant devenue paisiblement prévisible. Cet exemple est une adaptation d’une métaphore de Bertrand Russell. La clef du problème est qu’une telle surprise sera un événement de type Cygne Noir, mais seulement pour la dinde, pas pour le boucher.

Lire aussi : 7 Livres Sur La Finance Comportementale Et Le Decision Making Qui Vous Feront Progresser En Bourse

Graphique de la dinde de Taleb.
La durée de vie de la dinde de Taleb se trouve subitement réduite à zéro après 1000 jours pendant lesquels son bien-être a augmenté sans cesse. Source : Business Insider.

L’histoire de la dinde nous permet également de constater que l’origine de toutes les erreurs préjudiciables est le fait de confondre l’absence de preuve (de préjudice) avec une preuve d’absence (de préjudice) ; une erreur qui, nous allons le voir, a tendance à régner dans les cercles intellectuels et qui est ancrée dans les sciences sociales.

Dès lors, notre mission dans la vie se résume à apprendre à « ne pas être une dinde » ou, dans la mesure du possible, à être l’inverse d’une dinde.

Ne pas devenir une dinde en bourse

On a pu le constater récemment avec le court krach du Coronavirus : on peut très vite devenir la dinde de Taleb sur les marchés financiers.

Rappelez-vous qu’entre 2012 et 2020, les investisseurs ont cru que rien ne pourrait arrêter la folle marche des indices boursiers, le S&P 500 et ses valeurs technologiques en tête, jusqu’au jour où un minuscule virus, même pas visible à l’oeil nu, est arrivé…

Lire aussi : Tracker S&P 500 Equal Weight : Pourquoi Il Vaut Mieux Investir Sur Cette Version

Les marchés ayant anticipé une reprise économique très probable, la folle ascension des actions technologiques, Tesla en tête, a repris, accompagnée par celles des cryptomonnaies, avec le Bitcoin et l’Ethereum en porteurs de drapeau…

Mais jusqu’à quand?

On ne peut décemment pas miser sur le fait que quelqu’un acceptera de vous acheter plus cher les actions que vous avez déjà payées très cher, et ce, dans un mouvement perpétuel qui se reproduirait à l’infini.

Comme nous le fait remarquer Howard Marks dans ses memos et dans ses ouvrages, plus les prix des actions augmentent, plus les acheteurs potentiels finissent par se tarir, pour finir par devenir quasiment inexistants. C’est de cette manière qu’un cycle boursier peut se terminer.

Et on évite d’acheter quoi?

Pour ne pas devenir la dinde de Taleb, je pense qu’il est plus que jamais nécessaire d’investir dans des actions de valeur et de se distancer des produits spéculatifs ou sans valeur intrinsèque (comme certains SPACs, ou comme les cryptomonnaies), ainsi que des actions technologiques déjà très (trop) chères…

Certains vous rétorqueront l’habituelle rengaine “cette fois c’est différent”. Je n’en suis pas si sûr. Quoiqu’il en soit, c’est à vous seul qu’il revient de prendre des décisions d’investissement en adéquation avec votre profil d’investisseur et votre tolérance au risque pour ne pas devenir la dinde de Taleb à votre tour…

Some people seem to think there’s no trouble just because it hasn’t happened yet. If you jump out the window at the 42nd floor and you’re still doing fine as you pass the 27th floor, that doesn’t mean you don’t have a serious problem. I would want to address the problem right now.

Charlie Munger
close

NEWSLETTER

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 612 abonnés, recevez notre newsletter.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 612 abonnés, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.

Newsletter garantie sans spams. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’infos.

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Ok j’ aime la métaphore de la dinde mais si on l’ applique a l’ investisseur, que faire ? Essayer de timer le marché pour éviter les krash? C’ est tout simplement impossible.
    Moi je pense qu’ un investisseur doit pouvoir accepter de temps en temps d’ être une dinde sans paniquer. Car contrairement à la dinde qui ne s’en relèvera pas, un portefeuille s’en relevera toujours pour autant qu’ il soit diversifié et équilibré. Ceux qui malheureusement ne s’ en sortiront pas seront ceux qui passent leur temps à acheter/vendre à tours de bras pour éviter d’ être une dinde.

    • Ce n’était pas vraiment ce que je voulais exprimer dans l’article.

      Je déconseille d’ailleurs toujours d’essayer de timer les marchés – ce qui est effectivement impossible – ainsi que d’acheter et de vendre sans arrêt.

      Je pense que pour ne pas devenir une dinde à plumer actuellement, il faut surtout acheter des actions sous-évaluées ou pas trop chères avec un très gros moat, et les conserver à long terme.

      Et surtout éviter les actions qui sont devenues horriblement chères en brûlant un cierge pour qu’elles continuent leur grimpette 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Canettes de Coca-Cola sur la plage
Les 5 Plus Grosses Positions De Warren Buffett Sont-Elles Encore Bon Marché En 2020?

Les 5 premières participations de Warren Buffett sont-elles encore assez bon marché pour être acquises en 2020?

Fermer