La Formule Magique De Joel Greenblatt, Et Comment l’Utiliser En Bourse

La Formule Magique de Joel Greenblatt est une méthode d’investissement qui consiste à découvrir des sociétés qui respectent certains critères préétablis par l’investisseur légendaire. Nous allons voir lesquels, comment utiliser la Formule Magique et ses avantages et inconvénients.

Joel Greenblatt

Pour situer un peu le personnage, Joel Greenblatt est devenu au fil du temps une légende de l’investissement en réussissant à dégager une performance nette incroyable de 30% par an avec son hedge funds Gotham Capital, de 1985 à 1994.

Le petit livre pour battre le marché - Joel Greenblatt

En 2019, Gotham Asset Management possédait la bagatelle de 5,6 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Greenblatt est également professeur de value investing à l’université de Columbia, et écrivain, avec deux ouvrages majeurs : Vous pouvez être un génie de la bourse, et Le petit livre pour battre le marché.

C’est d’ailleurs dans ce dernier que l’auteur détaille sa Formule Magique.

La Formule Magique de Joel Greenblatt

Comme je le précisais dans l’introduction, la Formule Magique de Joel Greenblatt est en fait une stratégie bien définie pour screener des firmes rentables qui respectent certains critères financiers définis à l’avance.

Le but final de la méthode est de trouver des actions sous-évaluées (P/E assez bas) qui réalisent des ROIC (Return On Invested Capital, ou retours sur capitaux investis) très élevés.

Voici la Formule Magique de Joel Greenblatt :

  • La capitalisation boursière minimum de l’entreprise doit être de 50 millions de dollars. Pour réduire la volatilité, Greenblatt conseille même de choisir éventuellement des sociétés dont la capitalisation dépasse le milliard de dollars.
  • Pas d’actions financières (banques, etc) ni de services aux collectivités (distribution d’eau, de gaz, etc).
  • Jamais d’ADR (American Depositary Receipt). Les ADR sont les actions étrangères cotées sur la bourse américaine via un certificat émis par une banque US (exemple : Tencent).
  • N’achetez que des sociétés qui possèdent des rendement de bénéfices avant impôts supérieurs à la moyenne de leur secteur. Pour le calculer, c’est simple : Earning Yield = EBIT / valeur d’entreprise.
  • N’achetez que des sociétés qui possèdent des rendement sur capitaux supérieurs à la moyenne de leur secteur. Pour le calculer, simple aussi : ROIC = EBIT / (immobilisations nettes + fonds de roulement).
  • Classer les entreprises sélectionnées en fonction des rendements les plus élevés et du meilleur rendement de capital.
  • Achetez deux à trois positions chaque mois dans les 20 à 30 premières entreprises.
  • Chaque année, rééquilibrez le portefeuille en vendant les perdants une semaine avant la fin de l’année. Vendez les gagnants une semaine après la fin de l’année. Attention : ce critère n’est valable que pour le marché américain. Son but est d’optimiser les taxes sur les titres détenus. En tant qu’européen, il ne faut pas hésiter à conserver les actions plusieurs années pour maximiser leur return.
  • Répétez la procédure chaque année pendant une période de cinq à dix ans.

En éliminant les entreprises qui génèrent un rendement du capital ordinaire ou médiocre, la formule magique commence en achetant un groupe de sociétés qui ont un rendement du capital élevé. Elle essaie ensuite d’acheter ces entreprises supérieures à la moyenne à des prix inférieurs à la moyenne.

Joel Greenblatt

Version simplifiée et résumée

Ces points peuvent apparaître confus pour l’investisseur débutant. Donc, pour résumer la formule magique de Joel Greenblatt, retenez que :

  • N’achetez pas de financières ni d’utilities.
  • N’achetez que des actions américaines, d’une taille minimale de 50 millions de dollars.
  • N’achetez que des entreprises qui possèdent un Earning Yield élevé.
  • N’achetez que des sociétés qui possèdent un Return on Invested Capital (ROIC) élevé.

Lire aussi : Warren Buffett Et L’Interprétation Des États Financiers : Un Super Livre Pour Débuter En Analyse Financière

Surperformance moyenne

Selon Greenblatt, cette stratégie d’investissement a généré des rendements annuels de 30%, c’est-à-dire plus de trois fois supérieurs à ceux du marché américain. Des chercheurs indépendants ont aussi constaté que la formule magique de Joel Greenblatt semblait donner de bons résultats lorsqu’elle était backtestée par rapport au S&P 500.

Des études ont également démontré que la combinaison de la formule magique avec, par exemple, le Piotroski F-Score augmente le rendement. Si, par exemple, vous prenez les 20% des meilleurs résultats de la formule magique et que vous les combinez avec le facteur momentum (c’est-à-dire les 20% d’actions dont le prix a été le plus élevé sur les six derniers mois), le rendement total passe de 235% à 784% (évaluation pendant la période 1999-2011).

Un screener pour la Formule Magique

Il existe un screener spécialement dédié à la Formule Magique de Joel Greenblatt, afin de ne pas devoir encoder tous les critères un par un dans un screener classique, comme FinViz par exemple.

Il est accessible sur le site Magic Formula Investing. puis dans l’onglet Stock Screener. Le site demande une inscription pour pouvoir l’utiliser, mais celle-ci est très rapide et 100% gratuite.

Le screener de la Formule Magique de Joel Greenblatt
Le screener de la Formule Magique de Joel Greenblatt

Comme je le précisais, ce screener ne scanne que les actions américaines et vous retournera un certain nombre de small caps si vous laissez par défaut la capitalisation boursière minimum : 50 millions.

Par contre, si vous l’élargissez à, disons, 1 milliard, des boîtes plus médiatiques et qui répondent aux critères de la Formule Magique, apparaissent.

Il ne faut toutefois pas pousser trop loin, en screenant par exemple uniquement les actions qui dépassent les 50 ou 100 milliards de dollars car les small et mid caps possèdent une propension à surperformer les large caps. Et ce, justement à cause de leur marge de manoeuvre supérieure due à leur taille réduite.

Le screener de la Formule Magique de Joel Greenblatt
Les 15 premières sociétés, triées par ordre alphabétique, du screener de Joel Greenblatt ce mois-ci avec une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard de dollars.

L’air de rien, ce screener constitue une bonne source d’inspiration. Il nous a récemment permis de découvrir ou redécouvrir des actions intéressantes comme :

Lire aussi : Graftech, Un Pari Contrarien Avec Un Bon Ratio Risque/Rendement?

Les inconvénients de la méthode

Premièrement, si vous n’êtes pas chez un courtier low-cost, la Formule Magique de Joel Greenblatt occasionne beaucoup de frais de courtage. Son créateur recommande d’ailleurs de ne l’utiliser que si vous êtes chez un broker dont les frais sont très bas.

Deuxièmement, il ne faut surtout pas prendre cette méthode comme argent comptant, sans rien vérifier soi-même et surtout sans éliminer de sociétés. L’objectif reste de faire ses propres recherches en procédant à un écrémage des actions qui ne collent pas à votre profil d’investisseur.

Attention : tout investissement comporte des risques de pertes.

Rejoignez notre groupe Facebook sur la bourse & l’investissement 🙂

La Formule Magique De Joel Greenblatt, Et Comment l'Utiliser En Bourse 1

Avertissement : Cette analyse est une indication, et aucunement un conseil d’achat. Par conséquent, l’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Tout investissement comporte des risques de pertes. Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter en cliquant sur l’image ci-dessous :

Suivre TransactionB sur Twitter
close

NEWSLETTER

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 725 abonnés, recevez notre newsletter.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 725 abonnés, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.

Newsletter garantie sans spams. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’infos.

← Previous post

Next post →

6 Comments

  1. Très intéressant cet article, je ne connaissais pas l’auteur, ni sa méthode. Il serait intéressant de backtester cette stratégie, peut être qu’il parle des performances dans son bouquin ?

    En tout cas, merci pour le partage !

    • Oui, tout est détaillé dans le livre 🙂

      Greenblatt utilise sa formule magique depuis 35 ans avec un certain succès puisqu’il a surperformé les indices américains pendant une grande partie de ces années.

      • Alexandre

        Merci, je vais le mettre sur ma liste des livres à lire !!

        Alexandre

  2. Philippe GUAY

    Bonjour Nathanaël,
    Encore une fois, un super article et compréhensible par des néophytes comme moi. C’est un plaisir de te lire à chaque fois.
    J’avais aussi une petite question concernant l’investissement long terme. Pour toi quel est la meilleur stratégie d’investissement sur du long terme risque / profit pour un investisseur qui ne peut malheureusement pas avoir beaucoup de temps libre à consacrer sur la bourse
    – Avoir un portefeuille d’actions à dividendes importantes que l’on réinvesti à chaque fois pour avoir l’effet “boule de neige”
    – Un portefeuille tout simple sur un etf monde ou s&p500 incrémenté chaque mois en value averaging
    – Un portefeuille permanent type hary brown (25% liquidité, 25% or, 25% action, 25% obli long terme)
    – Autre, ou un mélange de ce que je viens de citer?
    Merci d’avance
    Philippe

    • Bonjour Philippe,

      Ca dépend de ton profil d’investisseur. Mais si tu n’as pas beaucoup de temps, tu peux difficilement faire des analyses fondamentales plus poussées sur les sociétés.

      Je dirais donc comme Warren Buffett : sans doute des ETF indiciels (par exemple sur le marché américain ou sur les marchés émergents), qu’on achète de façon mécanique.

      Si on le souhaite, on peut aussi compléter ces ETF par quelques actions individuelles solides à bons dividendes (ça s’appelle un portefeuille “core-satellite”).

      Je n’aime pas le portefeuille permanent car c’est difficile de choisir de bonnes obligations à l’heure actuelle, et je n’aime pas non plus le fait de garder 25% de cash inutile.

  3. Philippe

    Mille mercis pour toutes ces informations super utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Calculatrice
Les 3 Nouveaux Achats De Warren Buffett Au Quatrième Trimestre 2020

Cette fois, Warren Buffett n'est pas resté statique. Voici les énormes positions qu'il a initiées au quatrième trimestre 2020.

Fermer