Les différents « stops » en bourse

Afin d’assurer une protection optimale de son capital, l’investisseur avisé place à certains moments des stops de protection sur les différentes lignes d’actions constituant son compte-titres.

Ceux-ci se déclenchent alors pendant une baisse du sous-jacent, à un niveau déterminé à l’avance, et permettent d’éviter un fort déficit sur celui-ci, avec les conséquences financières que vous imaginez, c’est-à-dire perte sèche immédiate ou capital immobilisé pendant quelques années pour espérer retrouver sa mise un jour.

Le Stop Loss

C’est l’ordre « stop » le plus connu. Il se déclenche lorsque l’action baisse et que la perte encourue devient supérieure ou égale au seuil fixé à l’avance, en pourcent ou en valeur absolue.

Exemple : vous achetez 1000 actions Econocom à 6 euros mais vous souhaitez éviter à tout prix une perte de plus de 3% sur cette valeur. Vous décidez alors de placer un Stop Loss à 5,82 euros, c’est-à-dire 3% sous votre prix d’achat. Si Econocom atteint le seuil fatidique des 5,82 euros, votre position sera soldée automatiquement.

Le Profit Stop

Ce stop, contrairement au Stop Loss, se déclenche lorsque l’action monte jusqu’à un certain niveau de prix, fixé à l’avance. Comme som nom l’indique, il permet d’empocher ses bénéfices.

Exemple : vous avez acheté 5000 actions Recticel à 2,35 euros et vous avez programmé un Profit Stop 20% au-dessus de la valeur d’achat, à 2,82 euros, car c’est votre objectif ou parce que vous pensez que la résistance éventuelle à 2,85 ne sera pas franchie. Dès que le cours atteindra ce niveau de prix, vos actions seront vendues automatiquement.

Le Trailing Stop

En français, il est appelé « Stop Suiveur ». Le principe est en effet d’activer des Stop Loss de plus en plus élevés au fur et à mesure que votre action monte. Cela permet de préserver vos bénéfices avec efficacité.

Exemple : vous avez acheté 200 actions Lafarge à 30 euros. Ces dernières montent à 32 euros. Vous souhaitez à tout prix conserver vos 400 euros de bénéfice mais voulez également ne pas rater la suite de la hausse, au cas où celle-ci se prolongerait. Vous activez alors un premier Trailing Stop à 31,80 (vous décidez de vous laisser 20 cents de marge). Le lendemain, l’action continue de monter, jusqu’à 33 euros. Vous annulez alors votre premier stop et introduisez un autre Stop à 32,80, et ainsi de suite. Dès que l’action baissera, votre position sera soldée.

Attention, ne placez pas vos Stop « au hasard ». Essayez de les programmer dans des zones de supports ou de résistances, par exemple. Quoiqu’il en soit, utilisez toujours l’analyse technique ou votre propre stratégie de trading pour cela.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

3 Comments

  1. Mau 7 février 2018
  2. Paul 7 février 2018

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de TransactionBourse pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé