Les ordres de bourse – 2ème partie

La seconde partie de notre dossier sur les ordres de bourse est consacrée aux différents types d’ordres existants en bourse.

Ordres « au marché »

Les ordres au marché ne comportent pas de limite de prix et sont destinés à être exécutés aux différents prix successifs déterminés par le système de négociation d’Euronext. Leur solde éventuel intègre le Carnet d’Ordres Central pour être exécuté dès que possible aux prix suivants.

Exemple : vous placez un ordre pour 1000 actions « au marché ». Dès que 1000 actions seront disponibles à la vente, votre ordre sera exécuté, peu importe le prix. Il est prioritaire sur tous les autres types d’ordres.

Ordres « à cours limité »

Les ordres à cours limité ne peuvent être exécutés qu’à la limite de prix fixée ou à un meilleur cours. La limite de prix doit être compatible avec l’échelon de cotation fixé par Avis.

Exemple : Vous voulez vendre 1000 actions à 6,50 mais le cours actuel est à 6,00. Vous acceptez de les vendre à 6,50, pas plus bas. Vous placez alors un ordre limit de vente de vos actions à 6,50. Dès qu’elles atteindront ce cours, si le nombre d’acheteurs est suffisant, elles seront vendues. Son défaut est que ce type d’ordre est parfois assez lent à être exécuté.

Ordres « à la meilleure limite »

Les ordres à la meilleure limite sont des ordres d’achat ou de vente à exécuter immédiatement à la meilleure limite des ordres de sens opposé, en mode continu, ou au cours du fixing, dans ce dernier mode. Leur solde est converti en un ordre à cours limité au dernier cours d’exécution intégrant le Carnet d’Ordres Central.

Exemple : Vous voulez acheter des actions à l’ouverture. Vous placez alors un ordre « à la meilleure limite » et si le nombre de vendeurs est suffisant, il sera exécuté comme un ordre « au marché » au prix d’ouverture. Attention, si le nombre de vendeurs n’est pas suffisant, il sera fractionné et l’ordre sera transformé en ordre « limit » simple pour le reste des actions. Cet ordre est prioritaire sur les ordres « limit ».

Ordres « stop »

Les ordres stop sont des ordres qui se déclenchent en cas d’atteinte d’une certaine limite de prix sur le marché (ladite limite devant être atteinte ou franchie à la hausse pour un ordre d’achat, à la baisse pour un ordre de vente).

Un ordre à seuil de déclenchement (« stop loss ») produit automatiquement dans le Carnet d’Ordres Central un ordre au marché.

Exemple : vous possédez 1000 actions à un prix d’achat de 7,00 mais vous pensez qu’elle va descendre bien plus bas, et voulez préserver votre capital. Vous introduisez alors un ordre stop loss à 6,80. Dès que le cours atteindra 6,80, si assez d’acheteurs sont disponibles, votre ligne sera soldée. Attention, si le cours passe directement de 6,82 à 6,78 par exemple, vos actions seront vendues à 6,78 et non à 6,80.

Un ordre à plage de déclenchement (« stop limit ») produit automatiquement un ordre à cours limité.

Exemple : vous êtes intéressé par une action qui cote actuellement 11 euros, avec une résistance située à 11,30. Pour ne pas passer un ordre inutile, vous voulez être sûr que l’action franchira la résistance avant de l’acheter. Vous placez alors un ordre « stop limit » à 11,66 euros (3% au-dessus de la résistance). Dès que le cours atteindra ce niveau, votre ordre d’achat sera exécuté.

Voyez également notre article sur « les différents stop en bourse » pour plus d’informations à ce sujet.


Conditions particulières d’exécution

Certains types d’ordres peuvent être exprimés avec les conditions suivantes d’exécution, suivant un tableau de compatibilité avec les types d’ordres établi par Avis :

(1) les ordres « exécutés et éliminés » sont à exécuter pour le maximum possible, soit dès leur entrée en mode continu, soit à la confrontation générale des ordres en mode fixing, leur solde s’annulant immédiatement après ;

(2) les ordres « exécutés ou bien éliminés » doivent être exécutés immédiatement et dans leur intégralité, et s’annulent à défaut ;

(3) les ordres « à quantité minimale » doivent être exécutés immédiatement au moins pour la quantité minimale fixée, leur solde intégrant alors le Carnet d’Ordres Central. A défaut d’exécution immédiate dudit minimum, ils s’annulent ;

(4) les ordres « à quantité cachée » (aussi appelés « ordres iceberg ») ne sont produits et dévoilés dans le Carnet d’Ordres Central que par portions successives, devant, à l’exception de la dernière tranche, respecter un seuil minimum fixé par Avis, l’horodatage associé étant attribué suite à l’exécution de la tranche précédente.

Les conditions mentionnées aux points 2 et 3 ci-dessus ne sont utilisables qu’en mode continu.

Nous vous donnons rendez-vous dans les tous prochains jours pour le dernier article de notre dossier sur les ordres de bourse. Celui-ci sera dédié aux mouvements des ordres pendant une séance boursière classique.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Les ordres de bourse – 2ème partie
5 (100%) 3 votes

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité !
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de TransactionBourse pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé