Marchés boursiers : un bain de sang en approche?

Voici quelques semaines, je proposais un article annonciateur d’un automne agité sur les marchés boursiers. Je dénonçais l’appel des banques à des épargnants en vue d’investir dans des produits financiers plus rémunérateurs. Or les marchés sont faussés par une intervention directe des banques centrales, responsables d’un sentiment artificiel de reprise et de confiance économique liée de fait à des taux d’intérêts contenus et des rachats d’actifs pour soutenir les marchés.

Un marché de dupes, mais disions-nous, les marchés ont toujours raison. Et avec un tel soutien, et contre toute évidence de valorisation boursière excessive, les marchés ont continué de progresser, les indices américains enchaînant même les records.

Mais, à y regarder de plus près, que se passe-t-il réellement?

Prenons l’exemple du CAC 40. Il est visible et facile à observer qu’à l’approche d’un plancher (aujourd’hui vers les 4.485 points), l’élastique se tend à nouveau, et les loups blancs de la BCE ne se cachent pas pour redresser la barre. Le DAX suit tout naturellement le même processus. Concernant le CAC 40, si on s’approche des 5.000 points, il se trouve dans la minute de providentiels acheteurs pour maintenir l’indice au-dessus du seuil psychologique. Acheteurs qui s’abstiennent ensuite de poursuivre leur envolée, jusqu’à la baisse suivante.

Ces manoeuvres ont pour effet une stagnation via un étroit couloir algorithmique. Toute baisse significative étant immédiatement annihilée, les vendeurs s’abstiennent de vendre. Par contre, lorsque c’est une hausse qui se produit, la barre monte avec elle et c’est à un seuil toujours plus élevé que le signal d’achat intervient. La Bourse monte, donc tout va bien; investissez!

On affirmera que les fondamentaux sont bons ; Janet Yellen se dit même convaincue qu’il n’y aura pas de crise financière jusqu’à la fin de sa vie ; le chômage recule…



Mais ni les salaires ni l’inflation n’augmentent. Le travail est plus précaire, l’insécurité s’accroît ; la classe moyenne est tirée vers le bas. De nouveaux conflits se développent. Et surtout, surtout, cette politique interventionniste à outrance des banques centrales contribue à l’amplification de la dette, puisque les achats d’actifs proviennent d’un argent fictif, qui ne correspond à rien de tangible.

Voici donc le cadeau offert aux générations suivantes. Ce tableau m’évoque la chanson de madame la Marquise ; tout va très bien. Mais cependant… On pourrait encore comparer cet état de fait à l’image d’un joueur qui exulte après avoir gagné, en chassant de son esprit qu’il doit encore rembourser dix fois cette somme à un préteur.

A part cela, tout va bien. En dix ans, les pays du G20 ont tous accru leur dette, qui correspond à présent à quatre fois et demie leur PIB, pour une somme de 135.000 milliards de dollars.

Je pense néanmoins que la fin de ce vaudeville approche.

C’est pourquoi je persiste et signe : investir “lambda”, acheter par conviction que c’est l’économie réelle qui justifie la bonne santé des marchés, c’est suicidaire. Certes, ceux qui ont vendu ou se sont abstenus d’acheter voici deux mois suite à mon précédent article, ont encouru un léger manque à gagner.

Mais cette perte – ou plutôt absence de gains – sera toute relative lorsque la construction va s’effondrer, et je pense ce moment imminent. L’investisseur particulier, avec ou sans conseiller, réagira trop tard, et la chute sera brutale. Les marchés ont tant progressé et dépassé des sommets que cela accroissera la pente et la rapidité potentielle de la glissade. L’effondrement commencera-t-il avec la fragilisation de Trump, se poursuivra t-elle avec le freinage des interventions de la BCE? Une catastrophe géo-politique?

D’ici quelques semaines, je referai le point. Et nous verrons que toute crise peut être salutaire.

L’automne n’est pas fini, ceci étant.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Marchés boursiers : un bain de sang en approche?
5 (100%) 1 vote

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

2 Commentaires

  1. Ludovic 8 novembre 2017
    • nathanael 8 novembre 2017

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité !
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de TransactionBourse pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé