La Nouvelle Plateforme De DEGIRO Est Disponible. Et Voici Mon Avis.

La nouvelle plateforme de DEGIRO est disponible depuis quelques jours pour le grand public. Elle apporte avec elle son lot de nouveautés assez plaisantes. Je vous les détaille et vous donne mon avis. Découverte.

Logo Degiro

Après 6 ans d’existence pour les particuliers, la plateforme de trading du courtier DEGIRO se rafraîchit. L’ancienne plateforme était réputée pour son ergonomie, sa rapidité et son côté épuré (voyez mon test complet). Voyons si la nouvelle mouture suit le même chemin et passons les nouveautés en revue.

Les informations sur les sociétés cotées

Premièrement, il n’y a pas beaucoup plus d’informations sur les sociétés cotées que sur l’ancienne version. C’était un point que certains clients attendaient, mais il faut avouer que la nouvelle plateforme de DEGIRO ne propose pas, pour le moment, beaucoup plus d’informations financières fondamentales que la version précédente.

DEGIRO se positionne plutôt comme un courtier execution only. C’est donc aux utilisateurs de faire eux-mêmes des recherches à l’extérieur pour trouver des informations sur leurs actions favorites.

Personnellement, cela ne m’a jamais gêné car je fais mes recherches sur les chiffres des entreprises sur investing.com ou morningstar.com, entre autres.

Les amateurs d’analyse technique, par contre, seront plutôt gâtés : ils apprécieront le nouveau bouton interactive graph, sous chaque action.

Grâce à lui, ils obtiendront enfin les graphiques tant attendus, avec tous les indicateurs techniques imaginables : RSI, OBV, Stochastiques, MACD, bandes de Bollinger, momentum, etc. Exemple ci-dessous :

L'interactive graph sur la nouvelle plateforme de Degiro

L’uniformisation desktop/mobiles

Deuxièmement, la nouvelle plateforme de DEGIRO s’uniformise complètement entre les utilisateurs PC/Mac, mobiles ou tablettes.

Version mobile de la nouvelle plateforme de Degiro
Version mobile

On se souvient que l’application Android ou IOS de l’ancienne version était simplifiée par rapport à la version desktop. Il fallait se logger sur un ordinateur pour avoir accès à certaines options qui n’étaient pas disponibles sur mobiles.

Le mal est réparé car la nouvelle plateforme fournit exactement les mêmes outils et options à tous les groupes d’utilisateurs.

La barre du menu se retrouve cette fois tout en bas, avec les rubriques les plus visitées : le marché, les favoris, le portefeuille, l’activité et le module de recherche.

En “tapant” avec le doigt sur la valeur d’une action dans la rubrique portefeuille, on obtient les détails que vous apercevez sur cette photo d’écran.

Il s’agit d’un récapitulatif bien pratique qui détaille vos plus-values sur l’action en question. Le Total P/L est votre plus-value totale, tenant compte des dividendes empochés, des frais de transaction, des ventes partielles déjà effectuées, etc.

Il y a même la plus-value réalisée grâce au taux de change entre les devises, nommée P/L Devise.

La colonne “actions à suivre”

Les actions à suivre sur la nouvelle plateforme de Degiro

Troisièmement, une nouvelle colonne fait son apparition. Elle est intitulée actions à suivre.

Ce sont des actions qui ont été sélectionnées pour leur actualité boursière ou financière chargée : annonces de résultats, OPA, acquisition, fusion, avis de broker, etc.

Et pour citer DEGIRO : les actions à suivre sont une sélection de sociétés qui font l’actualité, dont le volume est supérieur à la moyenne ou qui sont liées à une introduction en bourse.

Les onglets “ordres en cours” et “dernières transactions du jour”

Les ordres en cours sur la nouvelle plateforme de Degiro

Quatrièmement, en bas à droite de la plateforme, vous remarquerez deux nouveaux onglets.

Quand vous cliquerez sur le premier, ordres en cours, vous verrez tous vos ordres, d’achats ou de ventes, qui n’ont pas encore été exécutés.

Le deuxième onglet, intitulé dernières transactions du jour, vous montrera vos dernières transactions de la journée.

Les dernières transactions du jour sur la nouvelle plateforme de Degiro

Ces deux onglets sont assez pratiques pour avoir accès à ces informations rapidement, en un seul clic de souris.

Ils ne constituent pas une révolution en soi, d’accord, mais ils ont le mérite d’améliorer encore un peu plus l’ergonomie de la plateforme.

Les tarifs sur la nouvelle plateforme de DEGIRO

Les tarifs restent les mêmes sur la nouvelle plateforme, mis à part une réduction qui prendra effet le 1er février 2020 : 0,15€ de réduction sur les options et les futures. Cette baisse de tarif ne sera par contre pas appliquée en France. Pas de chance pour les clients belges et français amateurs d’options !

N’oublions pas aussi le tout nouvel abonnement qui sera lancé le 1er mars 2020. Pour 2,50€ par mois, vous pourrez avoir accès à volonté au marché américain.

Cela signifie que vous ne paierez plus rien pour acheter et vendre des actions sur ce marché, à la place des 0,50€ + (0,004 USD par action) actuels. Assez confortable donc…

Avec cet abonnement, vous serez également exempté des 2,50€ de frais de connexion annuels aux bourses américaines.

Personnellement, comme je fais beaucoup de transactions aux États-Unis, je pense que je souscrirai à cet abonnement. À vous d’aviser bien-sûr selon le nombre de transactions que vous réalisez.

Les points forts de DEGIRO

Les points à améliorer

  • Dommage de ne toujours pas avoir accès à certains marchés sur la nouvelle plateforme de DEGIRO. La Chine par exemple. Même si on peut y investir dans les plus grosses sociétés via les ADR américains ;
  • Le dividende optionnel (choix entre cash ou actions), quand la société le propose, est toujours facturé 7,50€ ;
  • Certaines small caps ne sont pas disponibles, et DEGIRO ne les liste plus nécessairement si leurs cours est inférieur à 1$ ;
  • L’inscription aux assemblées générales coûte 100€ ;
  • Pas de possibilité pour les clients belges de remplir le formulaire Conv 276 pour bénéficier des 12,8% de précompte au lieu de 30% sur les dividendes français.

En bref

La nouvelle plateforme de DEGIRO garde les points positifs que l’on a connu avec l’ancienne version : rapide, ergonomique, intuitive et épurée.

Comme rien n’est parfait, elle garde quelques points à améliorer, que j’ai détaillé ci-dessus.

Mais le plus gros avantage de DEGIRO par rapport à ses concurrents reste ses tarifs défiants toute concurrence.

Chez ce courtier, vous pouvez passer plusieurs transactions dans une journée sans devoir hypothéquer votre maison ou vendre un rein. À essayer !

Lisez aussi mon test complet sur DEGIRO

Ouvrir un compte chez DEGIRO

Attention : tout investissement comporte des risques de pertes.

close

NEWSLETTER

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 695 abonnés, recevez notre newsletter.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 695 abonnés, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.

Newsletter garantie sans spams. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’infos.

← Previous post

Next post →

7 Comments

  1. Bonjour et merci pour vos articles !
    Au vu de votre expérience chez Degiro, pouvez-vous me dire si il y a des frais de garde (je ne pense pas), et si le cash “dormant” du compte titre fait l’objet de frais (je crois que c’est le cas depuis peu) ?
    Les tarifs de transactions sont très intéressants et je me demandais quels pouvaient être les frais “secondaires”, ceux dont on ne parle pas en premier lieu et qu’on pourrait constater “après coup”.
    Merci d’avance pour votre avis.

    • Bonjour,

      1. Il n’y a pas de frais de garde

      2. Le cash dormant fait l’objet de frais s’il dépasse 2500€ depuis peu. Il faut donc jongler et faire des allers-retours de Degiro à son compte bancaire, mais quand on a pris l’habitude, ce n’est pas un souci.

      3. Les frais secondaires (je n’aime pas dire cachés car ils sont notés noir sur blanc dans les tarifs), je n’en ai trouvé que 3, que je relève dans mon test de Degiro (https://transactionbourse.com/test-avis-courtier-degiro/) :

      – 7,5€ si on choisit un dividende en actions au lieu du cash (encore faut-il que la société le propose)
      – 2,5€ par an pour se connecter à une place boursière hors Euronext
      – 100€ si on veut participer à une Assemblée Générale d’une des compagnies qu’on possède en portefeuille.

      Personnellement je “n’utilise” que le deuxième point, les 2,5€ par an, qui sont finalement totalement anodins quand on les compare aux tarifs des autres courtiers.

      Cordialement,

      • Bonjour Nathanael,
        Excellent ton article mais il y a encoe des zones d’ombre sur
        Les frais du compte espèces. Comment fais-tu pour éviter les 0,5% de frais. A partir du moment où tu déposes plus de 2500€ tu te fais taxé non ? Je vois pas comment tu peux les éviter avec des virements qui par ailleurs peuvent parfois prendre 2 jours ouvrés.

        • Hello Mimil,

          En général, je fais :

          1. Soit de petits achats par blocs, qui ne dépassent pas 2500€. Et dès que j’ai dépensé les 2500€, je renfloue mon compte via un virement. J’investis pour du long terme, donc ça ne me dérange pas que le virement n’arrive qu’au bout de 2 jours (dans mon cas, c’est 1 jour car ma banque belge fait les virements instantanés).

          2. Quand il y a une grosse opportunité qui demande plus de 2500€ d’un coup, je le fais et mes liquidités descendent en négatif sur DEGIRO, et je le renfloue au plus vite par un virement (les intérêts annuels sont alors de 4%).

          3. De temps en temps, j’utilise l’allocation DEGIRO pour faire un gros achat en descendant mes liquidités en négatif avec un intérêt de 1,25% (voir cet article : https://transactionbourse.com/allocation-degiro/)

          Je ne vends pas souvent, donc mes liquidités n’augmentent jamais drastiquement, et si c’est le cas, je vire tout ce qui dépasse 2500€ vers mon compte bancaire.

          Voilà voilà 🙂

  2. Bonjour et merci également pour la qualité de vos articles.
    J’ai lu dans un ancien article de l’Echo que DeGiro tire un revenu de la location des titres de ses clients à des shorters.
    Il me semble que cette pratique induit un risque supplémentaire pour le client.
    Est-ce que cette location peut se faire sans l’accord explicite du client ?
    Savez-vous si cette possibilité est prévue d’office dans les conditions générales de DeGiro ?
    Le client a-t-il une possibilité de refuser la location de titres ?
    Bien à vous

    • Oui, il est possible de refuser la location des titres en optant pour le tarif “Custody” au lieu de “Basic/Trader”. Dans ce cas, les tarifs ne changent pas énormément sauf pour certains détails, par exemple le traitement des dividendes vous coûtera 1,00€ + 3,00% du dividende.

      Voir les tarifs Custody : https://www.degiro.fr/data/pdf/fr/Tarifs_CUSTODY.pdf

      En ce qui concerne le prêt de titres, il n’est pas dangereux en soi tant que Degiro demande une caution suffisante à l’emprunteur.

      Certains courtiers prêtent d’ailleurs les titres de leurs clients sans l’annoncer publiquement.

      Chez Binckbank, vous pouvez activer le prêt de titres, et le courtier vous rémunère 50% du montant (voir mon article : https://transactionbourse.com/pret-de-titres-binckbank/)

      Pour en revenir à Degiro, on pourrait considérer que les tarifs très bas sont en quelques sorte une rémunération indirecte pour le prêt de vos titres.

  3. Bonjour,

    Jusqu’a quel montant nos actions, etfs, etc sont protégés et même question pour le cash sur notre compte degrio ?

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Cryptomonnaie Chinoise
DCEP : La Chine Veut Détruire Le Dollar Avec Une Crypto Basée Sur l’Or

Depuis 6 ans, la Chine prépare, dans le plus grand secret, une cryptomonnaie basée sur l'or. Elle est appelée DCEP...

Fermer