Orca Gold (CA68558N1024) est une exploratrice d’or junior. La société possède actuellement deux excellents projets miniers : l’un est situé en Côte d’Ivoire, à Morondo et l’autre au Soudan, avec le monstrueux Block 14.

Le Block 14 d’Orca Gold au Soudan

Le block 14 est une concession de 1000 km² exploitée par Orca Gold au Soudan. L’étude de faisabilité a été publiée en novembre 2018 et elle indique un énorme potentiel. Selon les estimations, la production devrait s’élever à 227.000 onces d’or pendant les 7 premières années de vie de la mine.

Orca Gold - Block 14

Plan du Block 14 d’Orca Gold

Cette dernière s’élèverait à 14 ans environ, avec une production annuelle moyenne de 167.000 onces d’or à un coût ridiculement bas : seulement 783 dollars AISC l’once (All-In Sustaining Costs). Dommage que la pureté estimée suite aux forages ne soit que de 1,3 g/t (grammes par tonnes).

L’étude conclut à une large viabilité économique si le cours de l’or se maintient au-dessus de 1200 dollars l’once.

La production totale pendant la durée de vie de la mine d’or s’élèverait donc à environ 2.270.000 onces d’or. Au cours actuel de l’or, cela nous mènerait à 3 milliards de dollars bruts, étalés sur 14 ans, soit 216 millions bruts par an.

Si on tient compte des coûts de production, cela nous mène à “seulement” 1,25 milliard net, soit 89 millions USD par an. Et quand on sait que la capitalisation boursière totale actuelle d’Orca Gold n’est que de 54 millions de dollars…

En principe, la construction de la mine du Block 14 (328 millions d’USD) aurait du débuter cette année, en 2019, juste après l’obtention du permis. Elle a malheureusement été reportée, vraisemblablement en 2020, à cause de la crise politique qui traverse le Soudan actuellement.

Enfin, précisons encore qu’Orca Gold détient 70% du Block 14, contre 20% pour le gouvernement Soudanais et 10% pour un partenaire local.

4 mineurs d’or sur le point d’exploser?

Le projet Koné d’Orca Gold en Côte d’Ivoire

Le deuxième projet d’exploration/construction d’Orca Gold, Koné, se situe aussi en Afrique, dans la localité de Morondo, en Côte d’Ivoire. Selon les premières données disponibles, il abriterait environ 1.206.000 onces d’or.

Logo Orca GoldAttention, ce million d’onces est constitué d’or à seulement 1,1 g/t, ce qui n’en fait pas un gisement de haute qualité.

En plus du projet Koné, la société dispose de 9 autres terrains d’exploration à Morondo, tous octroyés par Kinross Gold en échange de 5,2% des actions d’Orca Gold.

La société est actuellement en phase de prospection très active sur ces autres concessions. Et celles-ci sont assez prometteuses.

L’actionnariat d’Orca Gold

De gros actionnaires du milieu aurifère ont d’ores et déjà flairé le potentiel de cette junior et sont montés au capital. Zebra Holdings/Lorito possède 18%, contre 15,8% pour Resolute Mining. Ross Beaty, le chairman d’Equinox Gold, a quant à lui acheté 8,3% des actions.

On remarque aussi que le management d’Orca Gold possède une bonne part du capital. C’est toujours un excellent signe de confiance en l’avenir. Enfin, Kinross Gold referme le cortège des insiders avec une participation de 5,2%.

Actionnariat d’Orca GoldParticipation
Zebra Holdings/Lorito18%
Resolute Mining Limited15,80%
Ross Beaty8,30%
Management5,70%
Kinross Gold5,20%

Les analystes qui suivent Orca Gold

Parmi les 4 analystes qui suivent la société, 3 sont à “renforcer” et 1 est à “conserver”. Il est normal que ceux-ci ne veuillent pas se prononcer davantage tant que la construction de la mine n’a pas débuté. Après tout, n’oublions pas qu’il s’agit d’un titre plus risqué sur la moyenne.

Acheter 2 trackers de mines d’or?

Conclusion

La seule véritable lanterne rouge dans ce dossier est l’instabilité interne du Soudan. Dommage également que la densité d’or dans le sous-sol ne soit pas un peu plus élevée.

Orca Gold est une minière junior de qualité, même si elle n’en est encore qu’à la phase de lancement de ses projets. En outre, et c’est important, les neufs membres du conseil d’administration ont tous entre 25 et 40 ans d’expérience dans l’industrie minière et/ou dans le milieu aurifère.

L’action cote soit en CAD à Toronto, sur la bourse Canadienne, soit en EUR à Francfort, sur la bourse allemande (0,21€/action). Le volume sur ce dernier marché est suffisant pour passer un ordre mais plusieurs heures seront parfois nécessaires à son exécution si vous opérez avec une limite.

Cette analyse est une indication, pas un conseil d’achat. Par conséquent, l’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

Pour nous soutenir, partagez nos articles sur vos réseaux :