Parlons Portefeuille à Long Terme Au 21ème Siècle

Comment composer un portefeuille à long terme? C’est une évidence, votre portfolio ne peut plus être aujourd’hui construit au hasard. En tant que lecteur de ce blog vous êtes de ceux qui s’informent à ce sujet et vous aurez, après la lecture de cet article, toutes les clefs en main pour excéder les 12,79% de moyenne annuelle à long terme.

[Ceci est un article-invité de Rémi, investisseur à long terme et fondateur de la chaîne YouTube Parlons Long Terme]

Le portefeuille à long terme

Le 20ième siècle a connu l’essor les marchés financiers. 1000 dollars investis par vos aïeux dans un simple indice boursier comme le Dow Jones en 1915 puis redécouvert par surprise en 2015 vaudraient la bagatelle de 326.414 dollars.

Dans cette tendance de nombreuses théories ont émergé et nous allons voir comment nous, particuliers, pouvons synthétiser ces dernières pour surperformer à long terme.

Lire aussi : The Dogs Of The Dow : Une Stratégie Qui Surperforme Toujours Les Indices Boursiers En 2020

Nous allons donc tout d’abord nous rappeler ces théories avant de vous expliciter une approche en 4 étapes visant à sélectionner les bonnes actions et à se construire un portefeuille résilient dans la durée.

Le value investing, dont Benjamin Graham (mentor de Warren Buffett) fut le chef de file dans les années 1930, est la première des théories qui nous intéresse. Elle vise à considérer une entreprise pour ses résultats comptables, et non son cours en bourse, ainsi qu’à l’acheter à un prix inférieur à sa valeur intrinsèque.

Lire aussi : Les 4 Critères De Graham Pour l’Investisseur Amateur

La seconde grande révolution dans notre optique long terme nous est apportée par Harry Markowitz (prix Nobel 1990) avec la théorie moderne du portefeuille (modern portfolio theory).

L’idée est de construire un portefeuille avec des actions aux mouvements décorrélés afin d’obtenir le meilleur ratio rendement/volatilité, grâce à la répartition proposée par la démarche mathématique. Il peut ainsi, par exemple, devenir résilient à une chute du pétrole.

Enfin, le 21ème siècle nous apporte le big data qui nous permet d’automatiser une partie de ces recherches.

Actant ce petit rappel historique, que devez-vous faire concrètement pour mettre cela en pratique ?

Étape 1 : Comment rechercher ses actions

Recherchons 30 actions que nous serions prêts à conserver pendant 20 ans. Certes, les premières entreprises qui vous viennent en tête sont peut-être Air Liquide ou Kering. Vous n’êtes pas les seuls.

Mais jouez également avec vos atouts que les autres n’ont pas en doublant votre capacité d’observation et d’attention :

  • De quels produits êtes-vous dépendants dans votre entreprise ?
  • La marque de croquette de mon chien, qui coûte si cher et qu’il adore, est-elle produite par un groupe coté en bourse ?
  • Puis-je acheter des actions de la société qui crée ce matelas si moelleux que je le recommande à tous mes proches ?

Cette approche, inspirée de Peter Lynch, prend un peu de temps mais vous permettra de dresser une liste d’entreprises intéressantes.

Donc restons à l’écoute, faisons des recherches dans des secteurs de niches intemporelles et… il est bon de savoir que fréquenter des lieux comme les terrains de golf est également un excellent moyen de récolter de bons tuyaux !

[Nous recommandons d’ailleurs Peter Lynch, entre autres, dans les premières lectures pour débutants en bourse].

Étape 2 : Comment analyser simplement les états financiers des entreprises

Vous pouvez, par une lecture des états financiers de l’entreprise, déterminer si vos sélections d’entreprises possèdent des avantages concurrentiels ou au moins des reins assez solides pour survivre en cas de crises.

Voici donc 4 points à évaluer en priorité selon les gourous du milieu :

  • La croissance : les bénéfices nets devraient avoir augmenté d’au moins 10% par an lors des 4 dernières années.
  • La dette : La dette à long terme ne doit pas être plus de 4 fois supérieure aux bénéfices nets.
  • L’avantage concurrentiel : une marge brute de plus de 40% sera un premier beau signe d’un avantage concurrentiel (ce critère n’est pas exhaustif et je vous recommande d’approfondir ce point avec la vidéo ci-dessous sur l’interprétation des états financiers selon Buffett). L’évaluation de la marge brute peut paraître simpliste. Cependant, si une entreprise se permet de marger fort quel que soit le secteur, c’est qu’elle n’est pas soumise à une guerre des prix, et c’est un point auquel nous devons prêter attention !
  • Le free cash flow (aussi appelé flux de variation net) doit être positif et large. Idéalement on souhaite avoir un ratio Price to Free Cash Flow (Capitalisation boursière divisé par le Free Cash Flow) inférieur à 12.

J’utilise personnellement Yahoo Finance pour ces analyses. Vous pouvez y trouver le free cash flow dans l’onglet financials, puis en cliquant sur cash flow et ensuite sur expand all, et il s’agit de la toute dernière ligne de colonne.

Etape 3 : Comment déterminer votre marge de sécurité facilement

La marge de sécurité nous permet de répondre à une question simple : vais-je acheter une action plus chère que ce qu’elle ne vaut ?

Bien entendu nous cherchons constamment une réponse négative à cette question, quitte à attendre quelques années !

Cependant, les calculs de valeurs intrinsèques peuvent s’avérer complexe mais voici ma petite technique : Yahoo finance propose dans la partie « statistique » de l’analyse d’une action une approximation de cette valeur intrinsèque.

Il ne vous reste plus qu’à diviser cette valeur intrinsèque par la capitalisation boursière pour estimer votre marge de sécurité.

Extrait de la page d’analyse statistique Yahoo Finance de LVMH Moët Hennessy

(Source : https://fr.finance.yahoo.com/quote/MC.PA/key-statistics?p=MC.PA)

Étape 4 : Comment construire son portefeuille long terme

Après cet écrémage, il vous reste donc environ 5 à 10 actions en mains sur vos 30 titres initiaux pour construire votre portefeuille.

Mais comment devez-vous les répartir ?

Une répartition équitable par secteur peut être une première option. Mais sachez qu’armé d’une calculatrice ou d’un simple fichier Excel vous pouvez faire bien mieux !

Un investisseur peut construire un portefeuille composé de plusieurs actifs qui maximisera les rendements pour un niveau de risque donné.

De même, compte tenu du niveau de rendement escompté, un investisseur peut constituer un portefeuille présentant le risque le plus faible possible. C’est la théorie du Modern Portfolio d’Harry Markewitz.

Pour résumer cette théorie, à force de calcul statistique, on construit un portefeuille avec les cours les plus décorrélés pour minimiser le risque et augmenter la rentabilité à long terme.

Cependant cette démarche mathématique reporte sur une théorie, celle de l’efficience des marchés. D’où l’importance de bien réaliser l’étape 2 avant de passer à celle-ci.

Lire aussi : Clarifier La Théorie De l’Efficience Des Marchés Boursiers

Illustration de l’optimisation de la répartition d’un portefeuille avec la théorie du Modern Portfolio d’Harry Markewitz

Étape bonus : Comment automatiser la démarche

Étant ingénieur de formation, je me dois de vous soumettre des axes d’ouvertures pour ceux qui aiment coder, ce que j’adore faire.

L’analyse et la recherche d’actions étant particulièrement chronophages, sachez qu’il est possible d’automatiser cela en Python en utilisant l’API de Yahoo Finance ou tout simplement des méthodes de scraping.

Enfin rappelons-nous que si vous n’êtes pas prêts à faire ces efforts de recherche et d’analyse, investir dans les indices boursiers via des trackers vous proposera toujours de meilleurs rendements que la plupart des investissements.

Lire aussi : La Gestion Passive, La Méthode d’Investissement La Plus Simple, La Plus Reposante Et… La Plus Efficace ?

En effet les rendements des investissements, choisis de manière non approfondie en bourse ou par l’intermédiaire des produits proposés par un conseiller en gestion de patrimoine partenaire d’un courtier (en assurance-vie par exemple), arriveront rarement à la cheville de la performance des bons indices.

Vous pouvez observer ci-dessous l’exemple du S&P500 Aristocratic Dividend en total return (c’est-à-dire que les dividendes sont réinvestis dans l’indice, à l’image de ce que fait Buffett avec Berkshire Hathaway par exemple) lors des 10 dernières années ainsi que le S&P500 Growth également en total return.

Lire aussi : Tracker S&P 500 Equal Weight : Pourquoi Il Vaut Mieux Investir Sur Cette Version

Notez bien que le retour sur investissement annuel moyen de ces deux indices lors des 10 dernières années fut respectivement de 12,79% et de 15,60%.

Cours du S&P500 Aristocratic Dividend comparé au cours du S&P 500 Growth

(source : https://www.spglobal.com/spdji/en/indices/strategy/sp-500-dividend-aristocrats/)

Au plaisir d’échanger avec vous.

NE RATEZ AUCUN ARTICLE !

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Merci!
    Auparavant, depuis Googlesheet, je savais récupérer les prix sur YahooFinance, et les infos ‘dividendes’ : dividende, yield, etc…
    Mais ça ne marche plus depuis quelques semaines…

    Avez-vous le même problème ?
    Avez-vous une astuce pour continuer à faire cela dans Googlesheet ?

    Merci !

    • On peut encore le faire dans Googlesheet, mais avec les infos de Google Finance.

      Tu dois mettre le ticker (exemple, EBR:KIN pour Kinepolis) dans une case et puis tous les attributs souhaités, comme “price”, “marketcap”, “eps”, etc.

      Tu peux facilement les trouver sur Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé