Suis-Je Capable d’Investir En Bourse? 6 Conseils

Investir en bourse ne se fait pas n’importe comment, ni avec n’importe qui et encore moins en achetant n’importe quel produit. Chez TransactionBourse, nous partons du principe qu’en 2017 le placement le moins mauvais sera la constitution d’un portefeuille d’actions judicieux, bien constitué, avec les connaissances et les moyens nécessaires pour l’arbitrer aux moments opportuns.

Pour cela le candidat boursier doit se renseigner sur les produits à acquérir, et, surtout se sentir capable d’aborder opportunément un sujet géré par la loi de l’offre et de la demande où aucun résultat n’est garanti mais où des gains importants peuvent être engrangés à partir du mix subtil entre :

Objectif

Oser

Etudier

Manœuvrer

Gagner

Se fixer un objectif et oser se lancer

En bourse, l’objectif est bien souvent d’augmenter son capital grâce à des transactions boursières. Une fois l’objectif clair, il faut se jeter à l’eau, c’est-à-dire se décider à investir en bourse une partie de son capital, avec des risques mesurés et étudiés.

Etudier

Etudier, apprendre et se former au mécanisme boursier, qui existe depuis l’an 1600. Il ne faut surtout pas oublier d’enclencher l’option « bon sens » dans son cerveau. Posséder les bases de lecture d’un bilan est primordial, ainsi que savoir analyser et calculer certains ratios, trier les avis des analystes, savoir ce qu’est une action, un cash-flow, un dividende, une augmentation de capital, et savoir comment acheter, comment vendre, connaître les coûts de routage des ordres, etc.

Pour ce faire, quelques bons livres sur la bourse peuvent vous aider. Pour vous aiguiller dans votre choix, n’hésitez pas à consulter notre rubrique “livres” où nous vous détaillons les meilleurs ouvrages sur la bourse, selon nous.

Manœuvrer

Une fois tout cela acquis, il faut savoir sélectionner un courtier qui vous agrée et jongler avec les ordres d’achat, de vente ainsi qu’avec le timing. Calculez toujours votre prix « net » d’achat aller-retour par avance et sachez interpréter les conséquences d’un événement sur un cours (réunion de la FED, chiffres du chômage, catastrophe naturelle, etc). Enfin, pour bien connaître le monde sociétal, essayez de mémoriser le top 300 des valeurs cotées sur la planète et investissez dans des outils ou des journaux d’information financière.

Gagner

Pour un bon rendement en bourse, il faut se fixer des objectifs de gains (ou des « gardes pertes »). Pour cela, il convient de créer une sélection de sociétés que vous estimez avoir la capacité d’atteindre vos objectifs de pourcentages de gains. Evidemment, si le cours d’une action est difficile à déterminer à l’avance, les sociétés cotées ont heureusement l’obligation de déposer publiquement leurs résultats et prévisions trimestriels. Elles doivent en réalité communiquer toutes les modifications qui seraient en mesure d’influencer sur les résultats ou sur les cours. Cela permet donc d’anticiper une hausse ou une baisse du sous-jacent.

Hélas, comme tout n’est pas rose dans le monde la bourse, il faut déplorer que les opérations de courtages sont souvent reléguées entre les mains incompétentes, et c’est un facteur de risque qu’il est impératif d’éliminer. En effet, un courtier amateur couplé à un candidat boursier mal renseigné ne génèrent que des pertes dévastatrices.

Attention ; en entrant dans le milieu la bourse, le candidat boursier va rentrer dans un monde taxé « d’énigmatique » par certains, où les « pseudos spécialistes » se comptent par centaines de milliers. Il aura alors l’occasion de fréquenter des « cerveaux » qui font de la bourse une science exacte et entendra des gourous qui distillent en 2017 des méthodes écrites en 2006, 2007 ou bien avant, les seuls gains de leurs auteurs étant leur publication.

Cela étant dit, voyons maintenant les outils nécessaires pour investir en bourse.

Outils personnels pour investir en bourse

Ayez du temps. Plus vous organiserez du temps, plus vous gagnerez. Et n’oubliez pas, le temps c’est de l’argent.

Ayez la patience du pêcheur à la ligne avec les réflexes du cobra. Vous devez réagir aux nouvelles plus vite ou au moins aussi vite que la majorité des opérateurs.

Possédez du bon matériel informatique, c’est-à-dire un ordinateur avec un grand écran (ou mieux, deux écrans). Cet équipement permet de travailler sur plusieurs fenêtres. Vous devez bien-sûr également posséder une connexion Internet haut débit très fiable, un bon antivirus et une imprimante Scan-Fax.

Abonnez-vous au minimum à l’Echo papier et online. Les autres abonnements intéressants sont “l’Investisseur” , “l’Initié de la Bourse” , “Trends Tendances” et bien-sûr TransactionBourse !

Abonnez-vous systématiquement aux services de souscription et de news des journaux financier, ainsi qu’à ceux des sociétés que vous suivez, et inscrivez-vous sur Nyse Euronext (gratuit).

Créez des Alertes Google concernant les sociétés ou thèmes ciblés ou d’intérêts indispensables (gratuit). Cela permet d’être averti des dernières nouvelles presque instantanément.

Apprenez à bien maîtriser le tableur Excel. C’est important pour suivre vos gains/pertes ainsi que vos rendements de dividendes, rendements annuels, etc.

Par défaut, prenez toutes les informations et/ou les conseils qui vous arrivent comme étant « sujets à caution ». Sans recoupement fiable, soyez sans pitié et éliminez-les. Enfin, faites toujours preuve de bon sens avant tout.



Outils de transactions pour investir en bourse

Vous êtes maintenant prêt à investir en bourse. Le moment est venu de sélectionner une société de courtage qui est capable de mettre à votre disposition une plate-forme consacrée non seulement aux transactions boursière, mais qui comporte aussi la possibilité d’afficher un portrait instantané des produits cotés.

Alors, une bonne plateforme c’est quoi? Ce n’est pas une aspérité ajoutée, ni un gadget. C’est un service mis gratuitement à votre disposition et qui comporte :

  1. La possibilité de gérer vos transactions vous-même, en absolue conformité avec la réglementation des marchés et sans intermédiaire, avec la garantie absolue, à partir de votre PC ou de votre smartphone que la transaction se déroulera sans problème, et surtout au mieux de vos intérêts et pas de ceux du courtier. Petit rappel : le client, c’est vous.
  2. Un compte-titres relié à un compte à vue et un compte d’épargne dans la même institution, avec la possibilité de faire des transferts instantanés entre comptes.
  3. Dans le partie « compte-titres », il faut une cotation détaillée de chaque action ou produits existant sur les marchés répertorié, avec un graphique des cours, une analyse technique motivée, un comparatif des concurrents de l’action visée, un consensus des analystes, une profondeur des cours et évidemment une situation instantanée de l’évolution des cours et des volumes.
  4. Sur la même page, vous devez obtenir la batterie d’ordres légaux disponibles, avec un totalisateur de votre transaction. De préférence, après avoir passé l’ordre, vous devez recevoir une confirmation par email et lorsque l’ordre est exécuté partiellement ou en entier, en avoir chaque fois le suivit « instantanément » par email ou par SMS.
  5. Dans la page « portefeuille », qui doit être accessible immédiatement, vous devez avoir la possibilité de consulter vos ordres comptabilisés avec tous les détails possibles et imaginables. Lorsqu’ils sont exécutés ils doivent venir se placer dans la même page, avec l’évolution en temps réels de vos gains.
  6. Un historique doit être tenu pour chaque opération. Si vous achetez un produit en dollars ou autres devises, le système ne doit pas vous pénaliser en temps perdu. L’opération de change doit donc se faire immédiatement, et inversement pour les ventes.
  7. Les valeurs en liquide sur le compte-titres doivent être disponibles à tout moment (sans pénalités de dates valeur) pour une autre opération boursière de quelque type que ce soit.
  8. Chez les bons courtiers, vous serez également tenu au courant (gratuitement) de tout ce qui concerne la vie de vos actions, des titres détenus sur votre compte, du paiement d’éventuels dividendes, des augmentations de capital, des fusions acquisitions, etc.

Comme nous l’avons stipulé plus haut, si vous voulez être efficace et opérationnel, de votre coté vous devrez vous tenir au courant d’un minimum de la technique boursière. Cela va de la connaissance de l’Action, son impact dans la société, son utilité, aux moyens qu’il est nécessaire d’établir pour être gagnant. Vous devez bien-sûr vous informer sur les risques, et les éliminer sans pitié.

Ceux qui prétendent qu’investir en bourse est comme jouer au casino font erreur. En outre, ceux qui pensent jouer plutôt qu’investir devraient se corriger et ceux qui pensent que les investisseurs sont des profiteurs devraient savoir de quoi ils parlent. Enfin, si, en connaissance de cause, vous parvenez à éliminer les actions risquées pour ne garder dans votre collimateur que les actions à potentiels de croissance ou de rendement, plutôt que d’avoir le choix entre gains et pertes, vous vous dirigerez plutôt vers le choix entre gagner peu ou gagner beaucoup.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Suis-Je Capable d’Investir En Bourse? 6 Conseils
5 (100%) 7 vote[s]

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de TransactionBourse pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

Advertisment ad adsense adlogger