Claque boursière ; vers les métaux précieux?

2

Réponses

  • Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Stupéfiant mais ça ne m'étonne qu'à moitié, voire pas du tout.

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Fuyez la Deutsche Bank... Sans avertissement, cette banque, autrefois championne de la gratuité, vient d'instaurer 8€ par trimestre pour des comptes inférieurs à 10.000€. Pour l'investisseur, c'est encore pire : un site poussif, des opérations validées mais non-réalisées (preuve à l'appui). Lenteur, etc. Pour corser le tout, les frais de transfert de titres vers une autre banque sont passés de 49€ à 60€ par ligne! On vous dira que c'est un tarif comparable pour d'autres banques, et c'est vrai, mais chez Bbank, c'est 25€, chez Keytrade, 42,35€, chez Lynx, c'est gratuit. Source : https://www.comparebanque.be/fr/comparez-les-frais-de-transfert-de-titres.html

  • 29 mai modifié

    Exact, je me suis rendu compte de ces frais de 8€ sur le compte DB M@x en allant porter un document en agence. Quand la dame de l'agence m'a annoncé la couleur, j'ai tiré une drôle de tête car je n'avais pas été averti (peut-être par email que je n'avais pas remarqué), et la commerciale m'a dit (texto) : "je suppose que vous voulez fermer votre compte"? Ni une ni deux, puisque c'est proposé gentiment, je l'ai clôturé.

    Il faut 10.000€ sur le compte (même courant) ou au moins un Fonds à DB pour éviter ces frais, si j'ai bon souvenir.

    Concernant le site poussif, je ne peux que confirmer. Je m'en étais d'ailleurs plains au service clientèle à l'époque. Il n'a en fait presque pas évolué depuis plus de 10 ans (de façon visible du moins).

    Ce sont du moins des problèmes de DB Belgique car il paraîtrait que les sites sécurisés et applications allemandes fonctionnent très bien et sont très modernes.

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • 29 mai modifié

    Bonjour à tous
    Je suis assez de l'avis de BillBoquay.
    Toutefois, je trouvais deux avantages à DB :
    1) la gratuité des comptes
    2) les frais d'entrée de 0 % sur la plupart des fonds
    Le premier point fut remis en question en début d'année 2019... Désormais, des frais de 8 € par trimestre sont portés quand les avoirs sont < 10.000 €
    Le second point est lui aussi remis en question, puisque DB vient d'annoncer que les frais d'entrée sur fonds seront à présent de 1 %, ce qui est certes mieux que d'autres grosses banques, mais beaucoup moins bien que de nombreux courtiers et petites banques.
    Les frais de garde sur compte-titres sont de 10 € par ligne et par an, ce qui est cher, compte tenu que la plupart des intermédiaires ne facturent pas de frais de garde...
    Je ne trouve plus grand intérêt à DB, leur site est limité et poussif.. L'investisseur néophyte pourrait toutefois trouver chez eux une assistance pour l'achat de fonds actifs ou même passifs.

  • Je n'étais pas au courant pour les 10€ annuels par ligne sur le compte-titre! C'est effectivement cher.

    Je ne comprends pas pourquoi DB Belgique ne réagit pas en proposant un bon site, rapide et moderne. Nous sommes en 2019 que diable! Et je suppose qu'on ne doit pas être les seuls clients à leur avoir signalé...

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Je suppose que la DB doit faire des économies, vu qu'ils sont au bord de la faillite. :smiley:

  • 30 mai modifié

    Bah ils vont certainement se faire racheter avant, vu que leur capitalisation boursière a fondu comme neige au soleil...

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • 30 mai modifié

    D'accord avec Chris. Ce qui est désagréable, c'est la stratégie fumeuse et peu apparente des frais. Perso, j'ai tout transféré , alors que je me suis félicité des années de mon conseiller et des avantages anciens qu'il décrits. Erreur par contre, Nathanaël, quand tu dis qu'ils vont se faire racheter. Outre la saga Commezbank, il est clair que le repreneur devra faire face aux nombreux procès en vue, et je crains qu'on ne se bouscule pas au portillon. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils seront le prochain Lehman Brothers, mais ils rendent la position de l'Allemagne très fragilisée, ce qui continuera de se traduire par des yoyos sur le DAX.

  • 30 mai modifié

    J'ajoute : pour garder sa clientèle fortunée, je me demande quels procédés ils vont encore inventer, eux les champions des manipulations grossières et (soyons prudents) limites. Comme le dit Galapiat, ils doivent faire des économies. Mais ces économies ne sauveront pas le maison trébuchante. Je rencontre pas mal d'investisseurs qui ont chois la DB. Mais tous se tâtent. Comme le dit Nathanaël, le fait que le site n'a guère évolué depuis dix ans est un signal de non-investissement basique. Perso, j'ai procédé à un ordre de vente d'un fond détenu chez eux. Je reçois le pdf de confirmation de l'opération, mais après quelques jours, je remarque que les fonds sont toujours sur mon compte-titres. Explication de la banque : un problème du site = compensation, certes, mais à quelle hauteur? Et j'ai droit à l'ex-directrice de la filiale belge qui m'annonce que je sera "stupéfait" du prochain changement du prochain changement du site. C'était il y a 6 mois. Le dossier est clos. (Je précise que je dispose des preuves de ce que j'avance).

  • Passé ce moment de douleur....

    L'or et l'argent reculent notablement, depuis quelques jours. Signe d'un retour de l'appétit du risque?
    Pour ne pas endosser une autre casquette que l'investisseur lambda que je suis, je n'irai pas jusqu'à dire que ce mouvement crée des opportunités ni qu'il sera bref. Mais plusieurs facteurs me laissent à penser que ce mouvement baissier est en effet temporaire. En réalité, la magie des marchés est entrée dans un tel niveau d'absurdité qu'un "accord" avec le Mexique semble suffire à en remettre une couche dans les actifs risqués.
    Mais il y a d'autres constats :
    1. L'excédent commercial de la Chine envers les Etats-Unis s'accroît. Ceci se traduit par un risque de mesures de relance économique de la Chine (et de son partenaire russe, "by the way"?). Par ailleurs, la Chine achète de l'or à tout-va. Rappelons-nous l'été 2015, lorsque la Chine a procédé à une dévaluation "sauvage" de sa monnaie.

    1. Il y a donc fort à craindre que la Chine protège son économie par des mesures qui nuiront à l'économie mondiale. S'il se confirme que les Etats-Unis sont en fin de cycle et s'approchent d'une récession, que dire de l'Europe? A l'opposé des USA, qui ont assoupli leurs taux depuis déjà quelques années, l'Europe est restée sur le quai. Et le restera, c'est une certitude. La débilité de la politique monétaire européenne va commencer à faire des victimes. D'autant qu'en cas d'affaiblissement de l'économie mondiale, sa marge de manœuvre est nulle. Le "vieux continent" n'a jamais si bien porté son nom. Des dirigeants incompétents, des Etats trop disparates et incapables d'accords sérieux et d'envergure : voilà le tableau qui apparaît dans cette classe de cancres...

    Ce n'est, bien entendu, qu'un avis personnel...

  • Perso, je m'en fiche un peu. J'achète chaque mois qcq pièces d'argent, et j'ai converti mes pièces d'or en argent vu le ratio or/argent avantageux que nous connaissons, > 90, c'est très rare:

    https://goldsilver.com/blog/alert-gold-to-silver-ratio-hits-28-year-high-will-it-reach-100/

  • 10 juin modifié

    L'achat de pièces d'argent physiques est effectivement un bon plan, ainsi que de minières spécialisées dans l'argent, comme Pan American Silver (qui produit aussi de l'or et d'autres métaux précieux).

    Le gros regret est qu'on n'ait plus accès en Europe à un tracker qui réplique les minières d'argent, comme le regretté SIL.

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Effectivement, je pense que c'est sûrement un bon moment pour se placer dans les minières, les investisseurs sont très désespérés pour l'instant, ce qui est bon signe si l'on essaie d'aller contre la majorité :smile:
    Un autre domaine intéressant est l'Uranium, mais la désespération n'est pas si grande que dans les minières or et argent.

  • 10 juin modifié

    Effectivement, l'Uranium c'est intéressant, avec Yellow Cake ou Uranium Participation, deux sociétés qui stockent de l'uranium pour le revendre quand le cours s'est apprécié.

    Il y a aussi le cobalt, avec Cobalt 27 Capital Corp.

    Je lorgne sur toutes ces sociétés. Si quelqu'un en connaît d'autres intéressantes... ;)

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Pour l'instant je possède Energy Fuels, Fission Uranium Corp, Nexgen Energy, Uranium Energy Corp et Ur-Energy. Je suis juste les recommandations de Sprott, Casey et autres, je ne prétends pas être un expert dans la matière.
    Il y a aussi Denison Mines qui est cité assez souvent.
    J'ai déjà possédé Uranium Participation, mais les gains potentiels sont moins élevés et ne devraient que suivre le prix de l'uranium.
    Pour Cobalt 27, c'est très dépendant d'une reprise de l'activité économique et d'une résolution des tensions US / Chine, donc je serais prudent...
    Mais bon

  • Merci Galapiat pour ces conseils. Investir dans l'argent, vu le ratio or/argent actuel me semble une bonne idée. Mais ce ratio peut encore augmenter, si l'or se renforce encore comme 'valeur refuge'?

  • BillBoquay,
    Effectivement, le ratio or/argent pourrait encore augmenter, le maximum sur les 100 dernières années se situait à 100.7 en 1990:
    https://goldsilver.com/blog/is-the-goldsilver-ratio-headed-to-100-three-questions-to-answer/
    Mais il faut bien se rendre compte que nous sommes très éloignés de la valeur moyenne qui se situe +- à 55, et que avoir un ratio si élevé est très rare.
    Il arrivera un moment où la fonction "valeur de refuge" prendre le dessus sur la fonction "métal industriel" de l’argent métal, et le ratio va retomber, comme par exemple en 2011, où il est tombé à 31.
    Donc ce n'est pas vraiment une question si cela va arriver, mais quand.

  • L'or vient de passer les 1380$ l'once grâce à la FED. La résistance à long terme (1350$) a donc été dépassée et s'est transformée en support. On verra s'il tient sur le moyen terme.

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Il vient même de passer les 1.400 $ l'once, avant de se replier légèrement. Je me demande si ce niveau, s'il est dépassé, ne pourrait pas servir de support, ne fût-ce pour la valeur symbolique.
    Sinon, vous faites quoi, conserver ou revendre, mais quand ? J'avoue avoir déjà bien gagné et j'hésite à prendre mes bénéfices. D'un autre côté, si les marchés actions sont à nouveau chahutés, cela pourrait donner une nouvelle impulsion à l'or, d'autant que de nombreux indices sont de retour sur leur sommet historique...

  • Je n'hésite pas, je garde les minières et les trackers. J'en espère plus que le cours actuel.

    A court terme, ça pourrait certes peut-être retomber, surtout si un accord Chine/USA est trouvé au terme au G20 mais c'est très difficile à prévoir.

    Personnellement je pense qu'aucun accord ne sera signé, parce que les Chinois veulent se débarrasser de Trump. Ils ne veulent plus subir ses caprices 4 ans de plus, et la meilleure façon d'en être quitte, c'est d'empêcher sa réélection.

    Et la Chine sait qu'une bonne manière d'y arriver est de déclencher une récession + chute des marchés (même si cela lui fera mal aussi à court terme).

    Trump est en quelque sorte pris au piège de son "art du deal" : soit il baisse son froc et se fait allumer par les démocrates et républicains réunis, soit il ne fait aucune concession, mais la Chine n'en fera aucune non plus dans ce cas, avec la suite que vous imaginez.

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • 22 juin modifié

    Yep, je comprends la logique. Mais il me semble improbable qu'aucun accord ne se dégage. Trump sauvera la face mais pas davantage. Bien sûr, il trouvera les mots pour transformer ses échecs en triomphes, mais je crois que le grand enjeu des jours à venir viendra du côté d'une rèouverture au marché d'Huwaei, qui sortira de la liste noire. Si ce scénario se vérifie, l'euphorie des marchés reprendra de plus belle et les métaux risquent fort d'en faire les frais. Mais il ne faudra pas s'affoler. Lorsque les marchés liront entre les lignes, le dollar perdra ses plumes. L'Europe, n'en parlons même pas. Et donc, à moyen-terme, je miserais sur une remontée définitive de l'or, bien supérieure à ces derniers jours, mais avec un délai qui nécessitera des reins solides et beaucoup de confiance, le temps de voir disparaître les écrans de fumée.

  • C'est presque exactement ce qui se passe : baisse marquée des métaux, rebond des futures européens et américains.
    Ne pas s'alarmer : nous sommes dans une situation artificielle (cet épisode surréaliste de la visite-surprise de Trump en Corée du Nord). Personnellement, je ne bouge pas sur les métaux et je profiterai du rebond pour vendre les autres positions encore en suspens.
    Par contre, ce que j'achèterai sans doute, parce qu'il sera très bas demain, c'est le tracker VIX.
    Ça n'engage que moi, bien évidemment.

  • Aujourd'hui, mine de rien :-) l'or est moins malmené que je le craignais.
    Du côté des autres métaux, le platine résiste très bien à l'euphorie trumpienne.
    Par contre, l'Europe qui tergiverse pour élire ses dirigeants : "je te file le poste si tu m'en refiles un autre". A l'image de ce que je pense de cet artefact qu'est l'Union européenne..

  • 1 juil. modifié

    Le tracker VIX est d'ailleurs à son plus bas historique aujourd'hui, à 3,67€.

    Il y a 10 ans, au plus fort de la crise financière, il était quand même à 56,88€... Peut-être encore un peu tôt pour acheter sans vraies mauvaises nouvelles qui rehausseraient la volatilité à court terme?

    Savoir ce qu'est le tracker VIX : https://transactionbourse.com/tracker-vix-tirer-profit-krach/

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Oui, je me doute que la décision d'acheter un tracker-volatilité peut amener des interrogations. Aussi je m'explique.
    La particularité de cet indice est qu'il est très réactif. On est à un très-bas. D'où ma position : lorsque l'incertitude latente des marchés finira (sans doute) par exploser, ceux qui voudront miser sur l'indice le feront... trop tard.
    Je parie en effet sur le fait que le VIX, même s'il baisse, ne me fera jamais encourir une perte supérieure au gain que je pourrai(s) réaliser s'il grimpe. Un pari, bien sûr, un risque et aucun conseil, mais cela fait partie de mon "système" et je m'y tiens. Donc, en effet, j'ai acheté le tracker et ne le vendrai sous aucun prétexte (peut-etre un stop-loss ou limite sur une partie réduite de mes positions et encore : le VIX est tellement particulier qu'on s'accroche au wagon ou pas). Si on s'accroche, c'est qu'on est, comme moi, convaincu que la farce boursière actuelle va rapidement dégénérer et le doute (l'angle du VIX) s'accroître. Voilà voilà.

  • Oui, le principal avantage du tracker VIX par rapport à l'or est que son potentiel de grimpette est beaucoup plus élevé. Mais comme dans les investissements, un potentiel plus élevé signifie un risque plus élevé aussi :smile:

    Le cours du VIX est actuellement à 3,65€. On va voir comment le tracker va réagir, avec la montée de l'or d'hier soir et les marchés agités.

    Nathanaël - Cochez l'étoile face à chaque sujet pour être prévenu des réponses par email.

  • Une séance catastrophique, ce vendredi. Est-ce le début d'une crise comparable à 2008? Je n'y crois pas. Le problème actuel, pour l'investisseur, c'est qu'il n'a aucune vue sur le prochain tweet qui sortira du chapeau. On peut tout de même conclure que les vendeurs sont revenus à la charge et, curieusement, l'indice EUR/USD n'est pas descendu au-dessous des 1.100. Ceci montre que les banques centrales épuisent leurs réserves et mettent le paquet pour sauvegarder ce qui peut l'être. A quoi s'attendre dans les jours à venir? Je pense à un rebond lundi, mais si c'est le cas, je vendrai TOUT, en dehors de la Chine, la Russie et les métaux précieux (sur lesquels j'ai déjà pas mal réduit mes positions). Je pense qu'on en arrive à une évidence : les marchés sont inquiets. C'est surtout l'Europe qui se trouve dans le collimateur : nous avançons inexorablement vers la fin de l'EURO. Déjà, en Belgique, il est question de ne plus rémunérer les comptes d'épargne, d'ici qu'ils deviennent carrément payants. Réfléchissez un instant : un compte d'épargne qui ne rapporte plus rien. Si ce n'est pas annonciateur d'une crise, il faudra m'expliquer. Les gens (ces ignorés des marchés), que vont-ils faire? Conserver leur compte d'épargne à zéro ou se retirer des banques? Apparaît alors cette ultime solution : investir dans l'immoibilier, les briques n'étant jamais dévaluées. Encore faut-il en avoir les moyens, et c'est la raison pour laquelle je crois que les habitués des marchés se dirigeront vers cette solution, ce qui pourra expliquer à la fois les dégagements sur les actions et sur les métaux précieux. On a constaté aujourd'hui une immense méfiance. Même les trackers n'offrent plus de garanties, dès lors qu'ils sont gérés par des organismes financiers plus ou moins solides. Je le répète : si un rebond survient, je vendrai tous mes fonds et je crois que beaucoup agtiront comme moi. Mais surtout : ne laissez pas de gros montants d'économie dans les banques. Récupérez-les en attendant de "voir venir". Ce qui n'engage que moi et n'est en aucun cas un conseil. Je puis avoir tort, mais j'écris ce que, personnellement, j'applique pour moi et qui me semble correct.

  • J'invite à relire mon post sur les métaux précieux du 1z février. J'y écrivais que ce serait la paire yuan/us qu'il faudrait surveiller, en vue d'une dèvaluation de la monnaie chinoise, et non plus la paire eur/usd, qui compare l'état monétaire de deux moribonds, en grande partie l'euro, qui n'a plus aucun avenir.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.