Comment s’y retrouver dans les biotechs belges

En ce début d’année, le secteur des biotechs belges est en ébullition : probabilités ou rachats/fusions confirmés, produits en voie de validation ou reportés, voire recalés par les administrations sanitaires.

Pour la plupart d’entre elles, nous résumerons en affirmant qu’elles sont plutôt volatiles. Dans un pareil contexte, l’investisseur doit opérer des choix. Mais comment choisir ? Selon quels critères ? Pour vous aider à y voir clair, nous avons choisi d’ouvrir un dossier intitulé :

“S’y retrouver parmi les biotechs belges”

Chaque semaine, nous passerons aux cribles scientifiques et économiques les particularités de chacune d’entre elles. Nous passerons en revue leurs caractéristiques financières mais aussi la crédibilité et la potentialité de leurs recherches et de leur développement.

Elles sont 11 biotechs cotées sur Euronext Bruxelles : Ablynx, Argenx, Asit, Bone Therapeutics, Biocartis, Celyad, Galapagos (biotech néerlandaise cotée sur le Bel 20), MDXHealth, Mithra, Tigenix et Thrombogenics.

Avant toute chose, précisons brièvement quelques points spécifiques et essentiels au secteur des biotechs.

Plus que dans la plupart des autres domaines, les biotechs sont particulièrement sensibles à une série de décisions externes de la part des autorités sanitaires des pays ou régions ciblés. Ce processus décisionnel est long, parfois parsemé d’embûches, et coûteux.

Cette particularité entraîne les conséquences suivantes :

Pour soutenir ce délai et continuer de financer dans l’intervalle ses chercheurs, le matériel et les infrastructures, la biotech se doit de disposer de liquidités suffisantes. Ceci justifie parfois l’appel à des augmentations de capital, une grande sensibilité aux fusions et rachats, ainsi qu’aux partenariats scientifiques et financiers.

Les successions de résultats ont généralement une répercussion importante en termes d’objectifs de cours et autres spéculations (sauf quand tous se déroulent favorablement). Ici, la rumeur est reine. Une volatilité plus ou moins prononcée s’ensuit dès lors et caractérise toutes les biotechs à gestion active.

Ce processus comprend obligatoirement 4 phases. Il est essentiel de les connaître pour juger de la probabilité de succès d’un médicament, Toutes sont importantes, mais, pour l’investisseur, c’est la validation en phase III qui prime : c’est en effet celle qui autorise la commercialisation du produit.

Les différentes phases d’un produit

 La phase I vise à vérifier que les observations rassemblées en laboratoire correspondent à celles étudiées chez l’Homme. Les essais y sont réalisés sur un nombre réduit de personnes saines et le plus souvent bénévoles.

 La phase II poursuit l’examen de la molécule quant à la posologie et les interactions avec d’autres produits.

La phase III valide (ou conditionne, voire refuse) l’accès à sa commercialisation. Ici intervient la procédure des essais en « double aveugle » parmi des sujets malades. La molécule étudiée est administrée de façon aléatoire et équitable en même temps qu’un placebo. Ni le patient, ni son médecin traitant ne connaissent quel produit a été administré. Plus les résultats entre les deux groupes seront significativement élevés, plus la molécule pourra bénéficier d’un avis favorable.

 La phase IV, enfin, consiste en une observation à plus long terme des effets de la molécule chez les patients traités.

Afin de garantir une comparaison « en temps réel » entre les 13 biotechs proposées, chaque focus sera actualisé lors de la parution d’une nouvelle venue (la prochaine sera AgenX), puis chaque mois lorsque nous aurons procédé à l’analyse de l’ensemble.

Ce mardi, nous débutons avec un focus sur la première biotech belge par ordre alphabétique. Elle a fait beaucoup parler d’elle ces dernières semaines. Cette biotech gantoise, c’est Ablynx.

Pour ne rater aucun article de ce dossier, pensez à vous abonner gratuitement par email via le formulaire bleu ci-dessous. Notre newsletter est envoyée une fois par semaine et est garantie sans spams.

TransactionBourse offre gratuitement des articles premium. Si vous voulez soutenir ses rédacteurs bénévoles, vous pouvez leur offrir un café via un don Paypal :

Comment s’y retrouver dans les biotechs belges
5 (100%) 4 votes

Ne ratez aucun article !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé

2 Commentaires

  1. Tim 24 janvier 2018
    • Philippe Heremans 31 janvier 2018

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne ratez aucune opportunité !
Recevez la newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de TransactionBourse pour recevoir les dernières analyses.

Merci de votre inscription, consultez vos emails pour confirmer

Oups, quelque chose s'est mal passé