3 ETF Tech : Investir Dans Les FAANG Pour Pas Cher

Vu leur incroyable performance boursière en 2017, vous voudriez peut-être aussi investir dans les “tech”, comme on dit dans le jargon. Les tech rassemblent en fait des entreprises technologiques, avec Apple, Amazon, Microsoft, Facebook, Nvidia ou encore Alphabet (Google). C’est possible avec un “ETF tech”.

Il n’existe pas 36 solutions pour acheter les actions technologiques : soit on procède au stock picking et on les achète petit à petit, soit on achète directement un tracker/ETF pour avoir une exposition diversifiée au secteur.

C’est la stratégie que je privilégie, car, même dans ce domaine en vogue, une société n’est jamais à l’abri d’un couac. On a d’ailleurs pu encore le constater récemment avec la déroute de Facebook.

Grâce à un screener de trackers, j’ai donc recherché les ETF tech qui possèdent les frais annuels les plus bas possible, et achetables à partir de l’Europe.

En sont ressortis trois ETF tech potentiels

  • Le Xtrackers MSCI USA Information Technology Index (0,12% de frais)
  • Le SPDR S&P US Technology Select Sector (0,15% de frais)
  • Le Ishares S&P 500 Information Technology Sector (0,15% de frais)

Les sociétés qui composent les paniers de chacun de ces trackers sont les mêmes, avec quasiment la même pondération. Les frais annuels sont très proches également, avec 0,12% à 0,15%. Tous trois sont domiciliés en Irlande et répliquent physiquement leur index de référence.

On aurait donc naturellement tendance à se tourner vers le tracker le moins cher, celui à 0,12%. Ce serait peut-être une erreur car la taille de ce fonds n’est que de 14 millions d’euros. Le deuxième est de 55 millions, tandis que le tracker d’Ishares est beaucoup plus gros, avec une taille de 1.423 millions d’euros.

Chez mon courtier, on trouve ce dernier tracker libellé en dollars sur la bourse de Londres ou en euros sur le Xetra (Allemagne). C’est un tracker de capitalisation. Vous serez donc soumis à une taxe boursière de 0,12% lors de l’achat, et il n’y aura pas de distribution de dividende.

Voici les 10 premières sociétés qui composent le tracker

Dans les positions qui suivent les dix premières, on trouve aussi Oracle, Adobe, IBM, Qualcomm, Paypal, Activision Blizzard, Micron, etc.  C’est un panier de très bonne qualité générale. Mon seul regret est qu’il ne contienne pas Amazon.

Toutefois, les actions qui le composent sont assez surévaluées, comme le marché dans son ensemble. Evidemment, surévaluées ne signifie pas qu’elle ne peuvent pas continuer à grimper. Malgré les remous actuels, nous sommes toujours dans un cycle haussier.

Toutefois, en cas de krach boursier ou de récession, elles pourraient chuter plus fortement que le reste du marché. Procédez donc comme d’habitude, avec prudence, et en achetant par petites tranches, étalées dans le temps.

Cet article ne constitue en aucun cas une recommandation d’achat. L’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes sur le(s) produit(s) concerné(s). Pour plus d’infos, voyez nos mentions légales.

close

NEWSLETTER

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 695 abonnés, recevez notre newsletter.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NE MANQUEZ PLUS RIEN

Comme nos 1 695 abonnés, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter.

Newsletter garantie sans spams. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’infos.

← Previous post

Next post →

5 Comments

  1. Bonjour,
    En plus de ces 3 etf, auriez vous des fonds (opcvm) sur ce thème à conseiller?

  2. A ce jour le tracker IUIT n’est pas composé des actions Amazon oh Alphabet ou Facebook ! Il y aurait il une erreur ? Merci

    • Bonjour,

      Elles ont visiblement été retirées de ce tracker depuis la parution de l’article, en septembre 2018.

      J’ai 219 articles sur le site et ne voit donc pas toujours quand il y a un changement dans un produit boursier (et cela arrive souvent), et quand c’est le cas, je n’ai pas toujours le temps de tous les modifier 🙂

      • Bonjour et merci de la réponse !Néanmoins le fait que l’article soit toujours publié et donc accessible à tous peut prêter à confusion bcp d’investisseurs : la preuve j’en suis un. J’ai acheté cet ETF suivant l’article et le suis rendu compte après de sa réelle composition .Un suivi périodique des articles publiés me semble à minima nécessaire pour garantir le sérieux de vos publications . Bon we

        • C’est pour cela que je précise toujours qu’il faut bien faire ses propres recherches avant d’investir.

          Ceux qui veulent être certains de lire des articles à jour peuvent toujours s’abonner à un magazine bourse payant, qui dispose d’une armée de rédacteurs pour suivre et actualiser les publications, ce dont je ne dispose malheureusement pas car ceci n’est qu’un blog amateur et gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Mine d'or
Acheter 2 trackers de mines d’or?

De nos jours, acheter de bons trackers de mines d'or pour profiter d'une remontée de l'or est presque devenu le...

Fermer